Fév 8, 2021

C’est un Sonko qui a pris le temps de murir sa stratégie avec ses avocats qui a pris la parole hier sur l´affaire qui l´oppose à la heune femme et masseuse Adji Sarr. Il est clair pour le leader du Pastef qu’il s´agit d´un complot politique contre lui. Il appelle à la résistance quitte à y laisser sa vie.

Rokia Pédro

Le salon de massage Sweet Beauty

Sonko a débuté sa communication par des remerciement, à l´endroit de ses deux femmes et sa famille proche et au sens élargi, les acteurs politiques se l´opposition qui lui ont témoigné une solidarité ainsi que la société civile.
Puis il a qualifié cette affaire de fait divers, mais d´un fait divers pas comme les autres:  » une accusation sur le dos de Ousmane Sonko chef du parti Pastef. Et le viol n´est pas une mince affaire ».

Dans sa version des faits, il a bien souligné l´etat d´esprit des sénégalais en général en affirmant ; « il est impossible de mettre dans la tête des sénégalais que sonko a violé ». Et, ce, il l´a répèté plusieurs fois.
Ousmne Sonko a surtout répondu à une question que beaucoup se posaient :
Fréquente-il ses salons de massage ? Et qu´est-ce qu’il était parti faire là bas? Eh ben, contre toute attente et au risque de décevoir beaucoup, le leader du Pastef a reconnu être un client de Sweet Beauty après avoir expliqué ou donné les raisons de sa présence dans ces lieux. C’est donc pour des raisons médicales et après avoir recueilli l´avis de la religion de l´islam.

error: Content is protected !!