Une étude pour montrer que la vaccination freine le covid 

Une première étude française montre que la vaccination a évité un grand nombre de morts. La des chercheurs de l’université de Montpellier en collaboration avec le CHU de Caen, on prépubliée une étude qui montre les bienfaits de la vaccination sur les formes graves.  

Avec BFMTV 

Elle, est parue samedi, sur un site de prépublications, ça veut dire qu’elles n’ont pas été encore validée par les pairs. Ça veut dire encore que ce n’est pas publiée dans une revue scientifique mais toutefois jusqu’à présent, on dispose de pas mal de données individuelles sur l’efficacité de la vaccination aux hospitalisations, y compris pour les variants delta.  

Ici, tout l’intérêt, c’est qu’il s’agit de la toute première étude française en population générale. Deux situations sont décrites dans cette étude qui date en date du 20 août.  

D’abord, les admissions en soins critiques (il faut voir la première courbe) qui montre les résultats de ce premier pas entre vous, allez voir la courbe des admissions en soins critiques et la courbe projetée. S’’il n’y avait pas eu du tout de vaccination depuis le début de l’année, depuis le début janvier, et bien on voit qu’il y a un écart de 39100 d’admission en soins critiques. Ça veut dire qu’on a sauvé 39000 personnes d’entrer en soins critiques.  

Cela représente un écart de 46% si on voit sur la 2e courbe qui concerne cette fois-ci les décès à l’hôpital. Là aussi vous avez constaté qu’il y a une baisse la mise en avant en date du 20 août. Moins de 47000 décès liés au COVID-19 à l’hôpital à cette date-là par rapport à une situation où il n’y aurait pas eu de vaccination du tout. Et, on va même plus loin dans l’étude puisqu’elle se projette également à la fin de l’année 2021. Le résultat est bien. Ce serait que à la fin de l’année il avait 67000 admissions en soins critiques à cause du COVID-19 et moins 78000.  

Centre commerciaux et pass sanitaires – Gros casse-tête 

Le débat est toujours en vigueur. Faut-il un pass sanitaire pour accéder aux centres commerciaux ? Certains le font d’autre non.  

Agnès Ricard-Hibon, directrice du Samu de Val d’Oise dira que “le variant Delta est beaucoup plus contagieux. Dans les centres commerciaux il y a du brassage de population potentiellement non vaccinée. Et ce qui nous ouvre le danger puisque c’est une zone où, on peut circuler, pour se procurer donc l’accès aux produits de première nécessité. C’est très bref, mais il y a de l’accès à la pharmacie ou des denrées alimentaires. Ailleurs, là où il y a beaucoup de concentration de personnes qui sont potentiellement non vaccinées risque de circuler. “ 

Circulation à Paris - 30 kilomètres heures dans certaines artères 

Rouler à Paris maintenant c’est faire attention à ne pass dépasser les 30 km/heure en vigueur depuis ce matin. Ça serait peut-être un peu non rouleur en trottinette ou en vélo mais bon…Le périphérique reste à 70km/h. 

Parce qu’effectivement l’idée c’est de fluidifier le trafic. C’est aussi pour des raisons écologiques. Et puis c’est un ‘est de pourrir la vie des automobilistes, pour les inciter à emprunter moyens de transport, voire le vélo ou le scooter. Alors les scooters ne respectent pas forcément la limitation de vitesse. Ça devient encore un problème puisque les parisiens qui nous regardent pour toutes les lignes que vous avez vu apparaître il y a quelques instants, tout le monde n’est pass encore au courant. 

error: Content is protected !!