Un ministre, -de surcroit Premier flic du pays-, qui promet de manifester avec les policiers ! Inédit. Bien sûr que les avis dans la classe politique sont partagés. Une présence controversée de Gérald Darmanin qui sera aux côtés des policiers demain. Y a t-il sa place ? Récupération politique ou aveu d’impuissance ?

Rokia Pédro

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur de la France

Les policiers manifestent demain devant le symbole que représente l’Assemblée Nationale. Il existe une violence qui monte chaque jour un peu plus du coté des forces de l’ordre. Il s’agit donc d’un rassemblement revendicatif appelé par les syndicats des policiers qui s’adresseront à la représentation nationale et où justement, Gérald Darmanin qui représente le pouvoir exécutif a promis de prendre part. Evidemment, la présence du ministre de l’Intérieur qu’il est interroge.
Certains comme le journaliste Patrice Arditi, sont d’avis que  » la présence de Darmanin est d´une redoutable efficacité politique. Les revendications seront directement adressées à lui. Il mettra du sable sur le feu en se montrant devant eux ».
Que le ministre de l’Intérieur prenne part à la manifestation serait-ce une manière de répondre aux enjeux des policiers ? C’est dans un contexte de Beauvau de la sécurité, un contexte où certains policiers ont le sentiment que leurs revendications sont ignorées. Ce qui fait dire à certains que « la responsabilité politique n’est pas être celle de l’émotion »; et que si Darmanin est dans la rue pour manifester avec les policiers, c’est qu’il est aux côtés des policiers. Or, il n’est pas possible d’être en même temps aux côtés et en face.
Phillipe de Villiers aborde dans le même sens et affirme que:  » Darmanin, ce qu’il fait; c’est qu’il court après l’émotion. Ce n’est pas ça la politique. Ce qu’il fait déshonore les policiers ».
D’autres sont allés jusqu’à trouver indécente la présence du ministre de l’Intérieur à cette manifestation qu’ils comparent à celle du bourreau qui va vers sa victime. Et ils se demandent quid de la réponse pénale par l’application des peines et de l’usage de la violence par les forces de l’ordre.

Enfin, une partie de la classe politique soupçonne une immense manipulation politique puisqu’il s’agit d’une manifestation dont l´essentiel des contestations sont adressées au gouvernement. Un ministre ne devrait pas manifester surtout pas devant l´Assemblée Nationale, sa place n´est pas là bas. Y a une confusion des rôles, disent-ils.
La France Insoumise ne sera pas présente à cause justement de la participation annoncée de Darmanin. Une présence jugée à risque, pas courageuse et faussement habile.

error: Content is protected !!