Appel à la résistance – La tension maintenue dans la rue à Bignona

Après la journée d’hier qui a été rythmée par des affrontements entre militants de Pastef et forces de l’ordre, c’est l’accalmie aux environs de chez Ousmane Sonko. Par contre dans son fief dans le Sud du pays, à Bignona, de jeunes gens sont descendu dans les rues pour manifester leur soutien à leur leader.

La Rédaction

Une station service « Total » a été pillée avant l’arrivée des militaires qui ont tenté de calmer la foule en vain. De jeunes gens armés de cailloux et de mobiliers urbains ont investi les rues de Bignona pour, disent-ils, manifester leur soutien au leader du parti Pastef, accusé de viol répété par une masseuse répondant au nom de Adji Sarr.

Auparavant, ils ont affronté les policiers venus tenter de rétablir l’ordre en vain. Par la suite ils ont incendié la devanture de la brigade mobile de la Douane de Bignona. Une voiture garée devant a été complétement calcinée.

(Images de Casa Tv Bognona).

Les femmes à Bignona ont été aussi de la partie. Elles sont sorties en masse défiler pacifiquement dans la rue scandant le nom de Ousmane Sonko. Elles ont tenu à « avertir le pouvoir actuel » par ces propos ; « cette-fois nous n’accepterons pas qu’un opposant puisse ainsi être muselé et anéanti. Qu’on ne touche pas à Sonko ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!