Après son point de presse, Mansour Faye vertement critiqué: « Mr le ministre n’êtes ni cohérent ni respectueux! »

– CONTRIBUTION –

M. Le ministre Mansour Faye, beau-frère du président, vous n’êtes ni cohérent ni respectueux !

Comment dans un pays qui se respecte, un ministre peut se présenter en conférence de presse et dire qu’il n’est pas là pour se justifier mais pour nous informer ? Il ne peut nullement nous informer sur ce que l’on sait déjà, d’autant plus qu’il s’agit de la gestion des biens publics que nous leur avons confiés et sur lesquels ils nous doivent réédition et explications.

Babacar Niang

Mr le ministre, la moindre des choses aurait été de venir vous justifier devant vos concitoyens car justement, il nous faudrait les justificatifs des opérations et cela est le minime du respect et de la considération que vous devez au peuple et surtout à ceux qui, par un sursaut républicain et humanitaire, ont participé financièrement et matériellement à l’appel des fonds. Vous n’êtes ni cohérent ni respectueux!

Évidement que vous vous en souciez peu de ce qu’en pense les autres car ce comportement est la marque de fabrique de votre magistère ancré sur une gestion rythmée que par des scandales: vols, détournements, usages de faux, blanchiments de capitaux, marchés de gré à gré et j’en passe.
Votre outrecuidance vous permet même de menacer les journalistes en leur promettant la prison si leurs questions vous importunent car à celles-ci vous ne puissiez apporter aucune réponse vraie.
Votre déconsidération témoigne de votre petitesse d’esprit lorsque vous terrorisez les journalistes qui, avec professionnalisme, font leur travail. Vous êtes pathétique monsieur!

Au cours de l’émission, votre nervosité factuelle et votre gestuelle irritante trahissaient votre tranquillité. Somme toute, une attitude normale car vous ne vous étiez pas préparé pour ces simples questions quoique troublantes pour vous. Vous vous êtes égaré monsieur!

Votre attitude était naturelle, vous ne pouviez faire autrement car lorsqu’une vérité fait face à une conscience, l’on perd toute tranquillité et l’assurance s’en dissipe…. Mais sachez juste qu’avant vous d’autres ayant géré des fonds étaient à votre place, donc sachez qu’après votre mission, loin d’être saine, la Crei sera là à vous attendre. Le temps vous rattrapera et la vérité jaillira et l’on peut tout fuir sauf sa conscience. L’on ne saurait terminer sans parler de l’appel du Président de la République aux bailleurs pour l’annulation de la dette publique des pays. Nous ne savons pas si nous devons en rire ou en pleurer.
Pourquoi en rire monsieur le Président si durant huit années de gouvernance scabreuse vous nous avez habitués à des scandales.
– Où sont passés les 6000 milliards de notre frangin bien-aimé?
– Et les 29 milliards de votre protégé du Prodac?
– Quelle est votre participation au fonds du Covid-19 si toutefois pareils sommes dorment dans vos comptes?
Votre logique de l’annulation de la dette des pays obéit avant tout à la seule stratégie de vous frayer le chemin d’un troisième mandat…

Babacar Niang membre de la République des Valeurs Dakar…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!