Le professeur et cytologue Celestino Fourtado Rodrigues Pereira établi en Suisse était l’invité de Pétroteam Monde au cours d’un live sur Facebook animé par Cheikh Sadibou Diop, sur le thème de la sensibilisation autour du coronavirus Covid-19. En tant que professionnel de la santé, son avis sur ce coronavirus est glaçant; « ce virus est pire que l’intelligence artificielle » selon lui. Quant au confinement, il a déclaré être pour, à « 300% ».

Rokia Pédro

Le groupe Petroteam Monde joue sa partition sur la sensibilisation des sénégalais au sujet du Covid-19. L’invité de Cheikh Sadibou Diop, en tant que professionnel de la santé, propose effectivement un confinement dès à présent dans tout le pays, vu la dangerosité de ce coronavirus; « ce virus est pire que l’intelligence artificielle. Depuis qu’il est entré en Chine, il a opéré une mutation pour s’adapter aux conditions climatiques du continent européen.

Vers un confinement au Sénégal?

En Suisse où il vit, l’Etat a débloqué 10 milliards d’euros pour faire face aux conséquences que ce virus engendrera. Mais conscient le Sénégal ne peut pas faire pareil pour des raisons de tension de trésorerie, le professeur préconise donc que l’Etat baisse grandement le prix des denrées de première nécessité afin de permettre à la population de faire des stocks de nourriture et se préparer à l’inévitable. Il propose en effet, un confinement total sur l’ensemble du territoire sénégalais comme en France, en Italie et ailleurs. « Ce virus est beaucoup plus grave qu’Ebola ou le Sida. Pour le confinement, je dis oui, oui oui. Je suis d’accord pour un confinement à 300%. Le problème c’est qu’au Sénégal, les gens n’auront pas de quoi manger. Il y en a beaucoup qui vivent au jour le jour« .  Ce qui lui fera aussi dire qu’: « il faut s’attendre à une crise alimentaire et à une croissance insécuritaire, si les mesures de prévention ne sont pas prises pour garantir la paix sociale, en terme de baisse de la fiscalité sur le prix de produits de consommation courante. »

By Rokia Pédro

Sans prétention aucune, j'ai toujours adoré faire part de mes coups de gueule, coup de cœur, de mes analyses, de mes mécontentements, de mes peurs ou craintes et de mes opinions aux autres. En tant que journaliste, blogueuse et activiste, comment ne plus m'impliquer dans ce qu'il se passe dans mon pays ? Alors, pour paraphraser Marguerite Duras: "Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit". A un moment donné, se taire c'est tout simplement être complice. Or, ma plume s'avère mon arme, avec elle j'espère donc, jouer ma partition dans cette vaste opération entreprise par tous les patriotes de mon si cher Sénégal, pour l'extirper de mains de ces politicards qui ne font que servir leurs propres intérêts. Sur Last Leaks, la parole est donnée aux experts dans leurs domaines respectifs: politique, économie, géopolitique, santé, sport... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!