L´histoire d´accusation de viol de la masseuse Adji Sarr à l´encontre du député Ousmane Sonko est devenue une affaire d´Etat. En atteste toutes ces sorties et prises de position de célébrités, de guides religieux mais surtout, les hommes politiques. La dernière en date sur les réseaux sociaux c´est la réaction de Moustapha Mamba Guirassy, ancien ministre et actuellement député à l´Assemblée Nationale.

« La question qui vous réunit aujourd’hui est éminemment politique. Par ailleurs elle prend un contour résolument sociologique. Un simple fait, qui en principe relèverait, à priori, d’un simple fait divers se transforme en fait social, en dérive politique et même géopolitique. Ce problème n’est pas celui de l’honorable député accusé mais celui de la nation toute entière. C’est le combat de la justice contre l’injustice, le combat des valeurs contre les non-valeurs, le combat de la démocratie et de la République contre une dictature debout aujourd’hui dont le seul but est de réduire l’opposition au Sénégal à sa plus simple expression et d’anéantir toutes velléités de contradictions en la cassant. Les cas Khalifa et Karim sont encore vivaces dans les mémoires des sénégalais. Le pouvoir en place doit savoir que l’Homme a plus de dignité que la pierre. Le régime actuel ne doit pas continuer à casser les opposants comme de la pierre. Je vous souhaite bon courage car le combat de principe et pour la vérité n’est jamais aisé.

Moustapha Mamba Guirassy
error: Content is protected !!