Coronavirus dans la diaspora – Pas de rapatriement de corps des décédés du Covid-19, Amadou Bâ a tranché

Les familles des sénégalais décédés du Covid-19 hors du Sénégal ne pourront pas disposer des corps de leurs proches. Concernant le rapatriement des victimes décédées du Covid-19, pas possible. Elles seront enterrées sur place dans des cimetières en fonctions de la religion ( musulmane ou catholique) pour une sépulture en toute dignité, mais pas moyens de rapatrier les corps. Le ministre des affaire Etrangères du Sénégal Amadou Bâ en a fait l’annonce ce matin.

Last Leaks

Beaucoup de sénégalais de la diaspora avaient dénoncé la situation des victimes du coronavirus Covid-19 décédées dont les corps ne pouvaient pas être rapatriés. Ce matin, après avoir dit toute sa compassion et exprimé sa sympathie à tous les fils du Sénégal de la diaspora actuellement éprouvés par le Covid-19, Amadou Bâ a annoncé les mesures prises par le gouvernement par rapport à cette situation exceptionnelle.

Parmi elles, il y a surtout la décision ferme du Sénégal de ne pas autoriser le rapatriement des corps des victimes du Covid-19, dans l’intérêt général de toute la nation, selon le ministre des Affaires Etrangères. Cependant, il y aura une sépulture en toute dignité selon la religion, les croyances, la culture… Par contre, il a renseigné que le Sénégal est prêt à payer des carrés dans des cimetières des pays de résidence en soutien aux familles endeuillées.

Par ailleurs, Amadou Bâ est revenu sur « l’ambitieux programme de résilience » de Macky Sall, avec un plan sectoriel de contingence de 12 milliards pour les sénégalais de l’extérieur, la diaspora étant, selon lui, « un maillon important  » dans le développement du pays. Il a d’ailleurs transmis un message de Macky Sall qui promet « le Sénégal ne vous abandonnera pas« , entendez par là, les étudiants, les sénégalais en situation de vulnérabilité, les retraités dans les foyers, les bloqués en zone de transit, les familles des malades et victimes du Covid-19 au Sénégal victimes collatérales… car tous les sénégalais ne sont évidemment pas concernés. Evidemment, la cible est diverses selon lui et un mécanisme de mise en oeuvre de l’aide du gouvernement sera mis en oeuvre, une cellule de crise pour une meilleure identification des ayants-droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!