Coronavirus- Le quotidien des sénégalais en quatorzaine au Lac Rose, abandonnés à leur sort sans contact avec les autorités sanitaires

Arrivés des Etats-Unis il y a quelques jours, des sénégalais en quatorzaine au Lac Rose vivent l’angoisse du Covid-19 au quotidien. Isolés et sans contact avec les autorités sanitaires qui les y ont amenés, ils veulent se faire entendre. Une dame parmi elle a contacté Last Leaks pour lancer un message presque de détresse.

Rokia Pédro

 

Hôtel où sont mis en quatorzaine les sénégalais

Ils sont arrivés des Etats-Unis, -plus d’une quarantaine via la compagnie Delta Airlines-, mercredi dernier et ont été immédiatement mis en quatorzaine par les services du ministère de Santé. C’est dans le cadre de la lutte contre la progression du Covid-19. Seulement, ils sont laissé dans un désarroi total; des conditions d’hygiène dans l’hôtel sont déplorables, aucune communication avec les autorités sanitaires depuis trois jours, des rumeurs de contamination au Covid-19 parmi eux… Et, le comble c’est qu’ils n’arrivent même pas à connaitre les résultats de leurs propres tests de dépistage au Covid-19. Certains n’ont pas eu le temps de se procurer des puces téléphoniques pour pouvoir appeler leurs parents.
Notre contact parmi eux raconte.  » Nous sommes arrivés à l’aéroport le mercredi petit matin vers 6 heures. Déjà, l’avion a été retenu sur le tarmac pendant au moins deux heures. Nous sommes restés dedans à attendre une autorisation des autorités. Plus tard, ils nous ont fait débarquer, puis ils nous ont appris que nous allions être mis en quatorzaine dans un hôtel au Lac Rose. C’est à 14 heures que nous sommes arrivés au Lac Rose. Une fois devant ledit hôtel, nous sommes restés encore un long moment bloqués dans le bus à patienter, parce qu’en fait, le responsable n’était pas informé. Il n’était pas au courant de notre mise en quatorzaine. Par la suite, il a été attribué une chambre à chacun« .
Les conditions d’hygiène sont déplorables, selon notre interlocutrice, qui est bien-sûr consciente qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle; « je suis asthmatique et les chambres sont poussiéreuses. Le service de l’hôtel ne passe pas pour nettoyer. Pour le changement des lits par exemple, ils nous déposent les draps accrochés à arbre. Les plateaux des repas sont toujours les mêmes. Rien n’est nettoyé ».
Quid de la prise en charge du ministère de Santé; elle est incomplète. « Moi personnellement, les conditions de quarantaine sont très mauvaises, mais je peux faire avec. Le personnel est exposé et a peur au même titre que nous. Sauf qu’ils (NDLR les services du ministère de la Santé) nous ont fait faire des tests de dépistage le mercredi, tout le monde n’a pas reçu les résultats, du moins je n’ai toujours pas les miens. Nous sommes dans le flou total » poursuit la dame.
Le comble de l’histoire; c’est de l’extérieur qu’elle a appris la contamination de cinq résidants de l’hôtel; « tout le monde me dit qu’il parait que nous avons cinq cas parmi nous dans l’hôtel. On ne sait pas si les cas sont confirmés sont et s’ils sont toujours dans l’hôtel », nous dit elle, de qui ne fait qu’accroître son angoisse.

Nos tentatives de joindre les responsables du ministère de la Santé et de l’hôtel sont restées vaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!