Corps des défunts du Covid-19 – La toilette mortuaire est désormais autorisée et le délai avant l’enterrement est rallongé à trois semaines

Le tollé général déclenché par l’interdiction de rapatrier les corps des défunts sénégalais décédés du Covid-19 couve toujours. Sur la question, voici un extrait d’une interview que le docteur Mbaye Diop, pharmacien praticien hospitalier au Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy-Saint-Germain en région parisienne a accordée à Last Leaks. L’on apprend un léger allégement dans les mesures sanitaires concernant les corps. D’ailleurs, il semble que ce soit en favorable au rapatriement des corps des défunts ; la toilette mortuaire est désormais autorisée et le délai avant l’enterrement est rallongé à trois semaines.  

Rokia Pédro 

Les uns s’évertuent de souligner le manque de fondement juridique de la décision du ministère des Affaires Etrangères, d’autres invoquent des raisons religieuses pour faire revenir le gouvernement sur sa résolution. Est-ce vraiment judicieux de rapatrier les corps des décédés du covid-19 ? 

Dr Mbaye Diop, pharmacien hospitalier

Le Dr Mbaye Diop, invité à donner son point de vue sur la question dira ; “le corps d’un décédé du covid à l’extérieur n’est pas plus dangereux que celui d’un décédé du covid au Sénégal. En France, les corps sont mis en housse fermée et font l’objet d’une mise en bière immédiate dès l’autorisation de la fermeture de cercueil établie. A partir d’aujourd’hui, le 1er Mai 2020, la pratique de la toilette mortuaire est redevenue possible si elle est réalisée par des personnels de santé ou des thanatopracteurs. De même que, les délais pour procéder à l’inhumation du corps peuvent aller jusqu’à 3 semaines”. Une souplesse dans les mesures sanitaires qui rallonge la liste des arguments brandis par les sénégalais regroupés en collectif un peu partout dans le monde pour exiger de pouvoir rapatrier les corps de leurs défunts parents, amis, au Sénégal afin de leur donner un enterrement digne de la religion, de la culture.  

Le nombre de familles concernées est impressionnant et dans la diaspora les victimes di covid-19 se comptent par dizaines, au pays de Marianne, comme nous l’apprend le Dr Mbaye Diop ; “en France au moins 50 sénégalais sont décédés du covid. Beaucoup familles sont concernées et vivent en plein désarroi. L’état brandit une directive de l’OMS qui ne mentionne aucunement cette interdiction. Le président Macky Sall doit revenir sur sa décision de refuser le rapatriement des corps de ses ressortissants décédés du covid. Il est en train d’affliger une grande peine à ces familles qui sont endeuillées par la perte d’un être cher, d’un fils, d’une fille, d’un père ou d’une mère. 

Au Sénégal, nous avons nos coutumes et le deuil se fait toujours avec un corps. L’état pourrait à juste titre fixer les conditions d’inhumation des corps et encadrer les cérémonies mortuaires. Qui n’aimerait pas être enterré auprès des siens ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!