Côté D’Ivoire, Mali, Guinée et Sénégal : mêmes couillons, même gangrène !

« De l’agilité des corps bienheureux. C’est la qualité que nous avons à étudier ici; et sur ce sujet on demande trois choses: 1- les corps glorieux auront-ils la propriété de se mouvoir? 2-Se mouvront-ils en effet? 3- Se mouvront-ils d’une manière instantanée ? »
Saint Thomas d’Aquin

Allassane Dramane Ouattara ne saurait connaître une belle fin. Il sera emporté par le même syndrome qui avait scellé le sort de Charles Taylor.

Par Aguibou Diallo 

On ne peut détester les siens, sublimer ses bourreaux et connaître une fin heureuse. C »est principe de justice gravé dans le marbre de la nature, relevant de ce que les jurisconsuls appellent la fonction rétributive de la justice.

La même sagesse se retrouve dans les dictons africains, Mongo Béti, par exemple nous dit quelque soit la crainte qu’ inspire le scorpion, lui-même finit par mourir de son propre dard.

Ouattara a trop de sang ivoirien dans ses mains. Ces mains farcies de vies innocentes pour son prestige personnel et pour la gloire de sa femme, Dominique, sionniste décomplexée, dont il se dit qu’ elle fût la pute de luxe de la galaxie Houphouëtiste, où passer à la casserole, en contre partie des fonds détournés qu’ils lui chargeaient de planquer dans les paradis fiscaux et autres comptes offshore, fût son job, avant qu’ils ne la refourguent au golden boy made in Breton Woods, venu en mission commandée au service du grand Capital, pour la subordination de nos économies au plan Williamson, dit consensus de Washington.

Ce complexé, patibulaire et caniche de Jupiter Macron, dont il pourrait être le grand père, se montre docile avec ce petit blanc bec, raciste et condescendant vis à vis des africains et plus cruel et assassin que ne l’aurait été les impérialistes envers son peuple.

Il en est ainsi parce que ces hommes politiques (Ouattara, Sall, Condé et IBK) n’ont jamais goûté aux délices de la liberté. Les chaînes sont encore plus marquées dans leurs subconscient, qu’ à la.marche ils se dandinent se croyant ralentis par le boulet raccordé à la chaîne qui ralentissait les mouvements de l’esclave du 16ème siècle.

Spinoza dit que  » la joie qui naît de la considération de nous mêmes se nomme Amour-propre ou satisfaction intérieure. » Il aurait tort aujourd’hui devant l’absence de dignité et le tropisme cruel de nos quatre mousquetaires nègres et tropicaux.

Ici l’âge importe peu, vieillesse et jeunesse sont toutes gagées dans le gâtisme dégénératif symétrique d’un système où nos mandats par le suffrage sont commués en potentats despotiques, pardon pour les pléonasmes.

Le dernier rapport du quai d’Orsay qui a fuité faisait état d’une mise en garde contre l’effet pangolin et l’imminence de l’implosion de nos micros États, à l’épreuve de la récession post covid-19, fondé ou non, là n’est guère la question.
Mais en tout état de cause, il y’a lieu d’envisager un morcellement futur de nos États, s’inspirant du précédent soudanais de 2011.

Tout sera mis à contribution, pour aiguiser les armes de la division, tribus, ethnies, religions, confréries, et tutti quanti, pourvu que la nouvelle carte de la géographie politique du continent correponde la géostratégie d’approvisionnement du grand Capital, sans les réliques de cet ordre juridique et administratif actuel. Les milices armées feraient mieux le job, aux moindres frais.

Ouattara, Macky, Condé et IBK vont nous saupoudrer d’expériences, en vérité matinées de reptation obséquieuse et de veulerie obscène, pour se poser en recours de chaos dont ils sont les orfèvres. Quitte à marcher sur des cadavres, ce sera le tribut qu’il faudra aux peuples résistants de s’acquitter pour crime de lèse Léviathan .

Pour Ouattara, je prends les paris ici, il ne pourrait connaître une fin heureuse et apaisée. Sa fin sera pire que celle que du dictateur roumain Ceausescu. Il doit payer pour les escadrons de la mort et pour tous les crimes commis, à sa commande et à celle de sa satanée épouse sionniste, sacrifice rituel s’il en est, pour leur gloire de missionnaires esclavagistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!