Covid-19 – Une lueur d’espoir de vaccin et de traitement ?

La pandémie du covid-19 laisse un tableau sombre. Cependant, sans top s’emballer, quelques notes d’espérance, aussi minimes soient elles, existeraient ; une lueur d’espoir avec toutes ces pistes pour trouver un traitement voire un vaccin contre le covid-19 bientôt ? 

Roxana Seshat   
 
Déjà, il faut savoir que, les médecins se disent et le répètent depuis le début de la pandémie, mais l’information passe néanmoins inaperçue ; 85% des personnes atteintes de Covid-19 guérissent d’elles-mêmes. Les cas les plus graves concernent les individus avec des pathologies. 
En, plus selon les statistiques publiés aujourd’hui (source Wikipédia), dans le monde entier, 1,02 millions de personnes ont été guéries du covid-19: en France 49 476 personnes sont sorties de l’hôpital depuis le début de la pandémie. Aux Etats-Unis ils sont 133k malades à être guéris, en Allemagne 118k, en Espagne 115k, en Iran 75 100 et en Italie durement touchée, les guérisons se chiffrent à 75 945.  Bien-sûr, l’on déplore les 234k de décès dans le monde entier.  
Malgré tout, l’espoir est permis. Et, une nouvelle piste nous vient de l’Angleterre cette fois-ci, avec un type de vaccin dit à vecteur viral recombinant. Il est nommé « ChAdOx1 nCoV-19 ». Il a été testé sur 24 macaques parmi lesquels six vaccinés qui n’ont pas eu la maladie contrairement aux autres. Le recrutement de volontaires est en cours pour des essais cliniques chez l’humain.  D’ailleurs l’une des volontaires, est une scientifique chercheuse à l’université d’Oxford; Elisa Granato, puisque c’est d’elle dont il s’agit 
Mais qu’on ne s’emballe pas trop. Certains professionnels de la santé émettent des réserves, car alertent-ils, ce qui marche sur des animaux peut ne pas forcement l’être sur des humains.  

Le Pr Jean-François Saluzzo, virologues, expert auprès de l’OMS est sceptique. « Il sera très difficile si le vaccin ne répond pas à certains critères d’en produire à de fortes doses ». C’est le même son de cloche du côté de Roselyne Bachelot, Dr en pharmacie et ancienne ministre de la santé (2007-2010) ; « ils n’ont absolument pas fait la preuve de l’efficacité sur l’homme. Il faudrait vérifier son efficacité sur la durée…et régler les problèmes logistiques liés au vaccin. » 
D’autres piste se dégagent aussi, mais sont encore snobées, pas prises au sérieux -parce que venant d’Afrique ? -, la pharmacopée traditionnelle africaine avec la revalorisation de l’Artemisia,  du Neems, de l’Avipirine 
Enfin, ce n’est pas pour rien que les Etats-Unis et la Chine e mènent la guerre par storytellings interposées dans les réseaux sociaux et la presse. Chacun veut être le premier à découvrir, crédibiliser et vendre le vaccin du covid-19. A travers cette rude adversité, il y a certainement des recherches très avancées pour ne pas dire abouties, de trouver un vaccin. En attendant, “puisse la patience nous apprendre à retracer chaque matin l’espoir des jours meilleurs”.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!