3 minutes

Qui sont les talibans ? 

Avec l’actuelle situation chaotique en Afghanistan, les Talibans reviennent au pouvoir. Tout le monde parle de ces gens qui font peur et font penser à la guerre. Qui sont en réalité les Talibans?  

Last Leaks

Il retourner au début des années 1990 et fouiller dans les ruines de la guerre contre l’ex Union soviétique. Les Talibans sont composés en partie de moudjahidine, c’est-à-dire, des soldats du Djihad qui combattaient contre l’occupant soviétique. Ils sont aussi des afghans exilés au Pakistan pendant cette guerre et formés dans des écoles coraniques, d’où leur nom taliban qui veut dire étudiant.  

Après le départ des troupes Soviétiques, les différents groupes de moudjahidines se battent dans le cadre d’une guerre civile. Les talibans finiront par s’imposer et réssissent à prendre le pouvoir en 1996.  

Les talibans sont majoritairement pachtounes ; une ethnie dominante en Afghanistan. Elle donnera d’ailleurs son nom au pays Afghanistan. Les pachtounes sont tous des musulmans, sunnites. Ils vivent dans le sud et l’est de l’Afghanistan, mais aussi au Pakistan, ce qui a permis les déplacements de part et d’autre des frontières des deux pays.   

Leur doctrine repose sur deux piliers ; le respect des règles coutumières pachtounes et une interprétation ultra rigoriste de l’islam. Ils imposent aux hommes le port de la barbe longue et aux femmes le port de la burqa.  

Les talibans revendiquent depuis l’origine apporter sécurité et lutter contre la corruption. Mais une fois au pouvoir, ils pratiquent une justice expéditive. Les femmes n’ont plus aucun droit et deviennent ainsi les premières victimes de leur règne.  

En 2001, les États-Unis envahissent l’Afghanistan et renverse le régime des talibans, qu’ils considèrent comme coupables de ne pas vouloir livrer Oussama Ben Laden, désigné comme l’auteur des attentats du 11 septembre.  

Mais pendant les 20 années suivantes, les Talibans survivent et mènent une guérilla financée par la culture du pavot et les taxes prélevées sur les habitants. Il multiplie les attentats et deviennent des interlocuteurs politiques. Le Mollah Baradar servant de figure à l’étranger. Prenant le commandement du mouvement, le nouvel État afghan ne survivra pas au départ des dernières troupes américaines.  

En quelques semaines, les talibans reprennent le pays et le 15 août 2021, le palais présidentiel de Kaboul.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.