« Le SYNPICS rappelle que sa mission de défense de la liberté de presse, ne saurait s’accommoder des écarts qui contreviennent au cadre légal d’exercice de cette Liberté au Sénégal.

Les articles 18 et 57 du Code de la Presse du Sénégal, interdisent formellement que les journalistes ou les entreprises de presse se transforment en promoteurs de la haine ou d’une quelconque stigmatisation.

Ainsi l’article 57 qui s’adresse aux entreprises de presse est clair : ‘’ (…) Les entreprise de Presse et de la communication audiovisuelle doivent respecter l’ordre public en veillant notamment à ne pas diffuser des programmes ou messages de nature à inciter à la violence ou à la haine’’.

D’autant que l’émission en question n’a pas été produite en directe, et bien que la
Consœur, animatrice de l’émission, ait tenté de faire revenir l’invité à plus de sérénité, il n’en demeure pas moins que la décision de passer ces propos sans filtre et dans leur entièreté, est une violation flagrante de la Loi.

La liberté de la presse s’accompagne d’une responsabilité certaine et il appartient, le cas échéant, aux managers des rédactions et aux chargés de programme, de jouer pleinement leur rôle et de les assumer.

Fidèle à sa ligne de défendre les journalistes notamment leur droit à une liberté assumée liée à leur métier, le SYNPICS en appelle cependant à la Responsabilité individuelle de chacun pour préserver la paix sociale.

Aucune recherche d’audience ne saurait justifier que l’on mette en danger la stabilité de notre République.

Fait à Dakar ce 29 novembre 2021

By Rokia Pédro

Sans prétention aucune, j'ai toujours adoré faire part de mes coups de gueule, coup de cœur, de mes analyses, de mes mécontentements, de mes peurs ou craintes et de mes opinions aux autres. En tant que journaliste, blogueuse et activiste, comment ne plus m'impliquer dans ce qu'il se passe dans mon pays ? Alors, pour paraphraser Marguerite Duras: "Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit". A un moment donné, se taire c'est tout simplement être complice. Or, ma plume s'avère mon arme, avec elle j'espère donc, jouer ma partition dans cette vaste opération entreprise par tous les patriotes de mon si cher Sénégal, pour l'extirper de mains de ces politicards qui ne font que servir leurs propres intérêts. Sur Last Leaks, la parole est donnée aux experts dans leurs domaines respectifs: politique, économie, géopolitique, santé, sport... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!