Le débat sur le 3e mandat n’est pas encore clos. Et à chaque fois agité, il suscite des réactions quasi épidermiques au sein de la classe politique sénégalaise. Dernièrement, c’est l’avocat Me Babou qui est monté au créneau pour en expliquer la possibilité. Suffisant pour que dans la diaspora française, le Dr Seck Mamadou de la Fédération PDS France et membre du Secrétariat Général National, apporte ici une réplique aux propos de à Me Babou sur la possibilité du 3e Mandat de Macky Sall. 

Roxanna Sheshat

En guise de réponse à sa sortie dans les médias, ce responsable du PDS déclare: 

« Maître Babou, major en tout et même de la fausseté de sa mémoire, nous enseigne qu’à chaque nouvelle loi constitutionnelle le mandat en cours ne compte pas (sur Walf TV) !

Me Babou oublie que la Nouvelle constitution de 2001 limitait déjà les mandats à 2 avec disposition transitoire concernant le 1er Mandat de 7ans du Pr Wade ! Et, cette disposition n’a jamais changée, mais c’est sa réécriture qui a changé en 2016. Croire à ses propres illusions, vous condamne à la perte de la raison, Me Babou ! Il n’y’a pas de débat, ni matière à débattre, Me Babou !

Donc raisonnement pour raisonnement, après la réforme constitutionnelle de 2008, vous sous-entendez que le Pr Wade avait droit à deux mandats à partir de 2012, en s’inspirant de votre compréhension de la non rétro activité d’une loi constitutionnelle alors qu’il n’y avait pas de disposition transitoire à cette réforme de 2008?

À cet effet, il me semble, en tant que être doté de raison et du bon sens que vous avez plutôt besoin, en ce moment, d’un suivi étroit de vos états de délires épisodiques qui découlent de votre amnésie Rétrograde alors que vous avez fait les deux législatures sous le Pr Wade en tant que président de la commission des Lois.

Et Comme disait l’autre: « Croire Savoir, c’est s’interdire de Savoir ».

error: Content is protected !!