Face aux scandales récurrents, Macky va-t-il changer ses hommes ?

Macky comme Macron va-t-il remanier ? 

Tout le monde l’a constatéMacky fait tout comme son “homologue” Emmanuel. N’a-t-il pas a évoqué au début de la pandémie covid-19, le NOM en déclarant ; “je plaide pour un nouvel ordre mondial qui redéfinit l’ordre des priorités, qui investit dans l’économie réelle…”. Alors, comme Macron, pour aborder sereinement l’après Covid-19, Macky va-t-il bientôt procéder à un remaniement gouvernemental ?  

Rokia Pédro 

Cela se susurre depuis un bon moment ; il a été même, – à un moment donné-, espéré imminent, ce remaniement ministériel. Comme durant tout son mandat ses grandes décisions ont été calquées sur celles de Macron, l’on peut s’attendre naturellement à ce que le président Sall ne déroge pas à sa tradition. Puisque Macky a abordé en premier le NOM de l’après covid-19, il serait légitime et à la fois logique qu’il ait un remaniement dans la période actuelle. Du point de vue politique, il a tout aussi intérêt à redéfinir ses priorités en fonction de la situation actuelle ; revoir son compagnonnage pour la suite de son mandat. Il lui reste 1297 jours d’ici février 2024 et le choix des hommes et femmes avec qui continuer à cheminer est plus que jamais décisif. A quand alors ce fameux remaniement ministériel ?  

Opportunité de remanier 

L’impopularité du gouvernement justifie amplement un remaniement ! Par-là, comprenez toutes ces politiques et actes politiciens posés par les hommes du régime qui vont à l’encontre des aspirations, des besoins, du désir de la majeure partie des sénégalais. Le citoyen sénégalais souffre. Il paie cher les errements, fautes, magouilles et la mal gouvernance des gens du régime Sall. L’on assite à une institutionnalisation de l’injustice. Il s’y ajoute une actualité toujours rythmée par des scandales financiers d’hommes dans les arcanes du pouvoir ; ils en sont même arrivés à une guéguerre fratricide sans précédent où les invectives indignes et déshonorantes sont sur la place publique. Faut-il donc continuer à les supporter jusqu’en 2024 ? Jamais un président n’a été aussi laxiste et paradoxalement si prompt à mater de l’opposant, de l’activiste et esprits rebelles. 

Dans le gouvernement pléthorique actuel, quels sont les ministres qui font leurs jobs ?  Objectivement, de quel bilan peut se targuer l’équipe gouvernementale actuellement, quel domaine fonctionne bien au Sénégal, de l’éducation à la santé, en passant par le ministère stratégique de l’Intérieur, le ministère des Affaires étrangères ?  

Aussi, rien que pour donner un nouveau souffle à sa politique et sa gestion globale, rien que pour essayer de sauver ce qui peut l’être durant son deuxième ou second mandat, Macky gagnerait à renouveler son équipe gouvernementale. Tous ces ministres, responsables au sein de l’Etat impliqués, cités ou mêlés à des scandales financiers, fonciers et autres dossiers douteux et suspicieux, ne devraient-ils pas être remplacés ? Ne serait-ce que pour marquer un tournant social, qui va rétablirait peut-être la confiance entre le président Sall et les sénégalais ? 

Les chantiers restent entiers et des tournants au plan économique, social, sanitaire s’imposent avec une rupture nette avec ce qu’il se faisait jusqu’ici et surtout concernant la justice. Et que dire de ce dialogue rompu, ce désamour entre la police et la population, l’institutionnalisation de l’injustice etc.  

Dans une situation aussi sérieuse voire critique de jour en jour et où sont en action des “responsabilisés” aux affaires de toute la nation, Macky ne prend pas la parole et semble laisser faire, comme s’il avait les mains liées ? Comme dans un déni de la situation et du coup la ligne de crête est franchie. Surement, la population sanctionnera un jour ou l’autre, mais attendant, ne peut-il pas redresser la barre ne serait-ce que pour la postérité ?   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!