France l’opposition dénonce « Macky Sall en intelligence avec une camorra de dealers nationaux »

FORS prend acte de l’abandon de poste du Pr Macky Sall

La fédération des Organisations Républicaines Sénégalaises (FORS) constate avec regret, l’abandon de poste dont fait montre le Pr Macky Sall au lendemain de sa réélection pour un second et dernier mandat à la tête de notre république.
Malheureusement, pour lui, ses priorités sont ailleurs, loin des préoccupations des populations et centrées dans des calculs de combinaisons politiciennes en parfaite intelligence avec une camorra de dealers nationaux qui ne se sont préoccupés que par leur seul appât de gain personnel au détriment des attentes du peuple.
En atteste pour l’opinion, que la fonction présidentielle est si importante qu’à chaque débat, drame ou incident, tous les regards sont scotchés aux lèvres du Président. Et pourtant FORS constate que le président Macky Sall est resté indifférent, insensible à tout ce qui s’est passé dans notre sous-région de la CEDEAO (Mali, Guinée et Côte d’ivoire) et qui l’inspire en nous servant de derrière des fagots.
Et par ailleurs, ce drame de naufrage national qui est le résultat de son échec patent à tous les étages de sa politique et plus particulièrement celle de l’emploi des jeunes dont il avait promis 500 milles emplois transformés en 500 milles actes de désespoirs de sa jeunesse qui a préféré ramer à contre courant de la déferlante et mortifère ventre de l’Atlantique à la quête d’une vie meilleure.
A cet effet, FORS regrette avec désolation le mépris éhonté d’un chef d’état qui n’est que l’ombre de lui-même dans sa fonction en se déchargeant de ses prérogatives régaliennes que lui confèrent la constitution, c’est-à-dire assurer la sécurité de ses concitoyens et conduire une politique d’amélioration des conditions de vie décentes de ses administrés.
Car il a été constaté, à ce jour, que seules les voix et concours des concitoyens trahis par leur commandant en chef, ont pu rendre un vibrant hommage et organisé le deuil national de nos « Martyrs du désespoir » à travers la toile et dans la presse internationale en ce vendredi 13 novembre 2020.
Et dans ce même sillage, beaucoup de nos chefs religieux, de Touba en passant par Ndiassane, Médina Baye et l’église s’y sont prononcés avec responsabilité en indiquant que nos autorités doivent arrêter de réciter des textes sans l’accompagnement d’une volonté de sortir le Sénégal de l’Ornière et de la décadence dont font montre nos autorités qui pensent que du reniement au remaniement, des progrès ont été accomplis pour le peuple.
Au demeurant, la FORS exige l’audit de toutes les agences dédiées à l’emploi des jeunes et en même temps demande une enquête parlementaire sur la part consacrée à l’appui du secteur de la pêche ( 900 000 euro/an) issue des accords de pêche entre le Sénégal et l’Union Européenne pour la période 2014-2019.
N’en demeure pas moins que l’abandon peut-être une forme de lâcheté ou de découragement devant l’adversité, mais c’est parfois également même la preuve d’une grande sagesse.
A contrario l’abandon de poste selon le code du travail, c’est l’absence injustifiée pendant ses heures de travail et Mr Le Président, Macky Sall, FORS est au regret de constater que nous n’étiez pas à votre poste au moment où plus de 500 âmes bien nées ne se sentaient plus qu’ils sont chez eux avant que la mort ne certifie leur désespoir chronique pendant que vous survolez l’Atlantique, comme un croque-mort, pour aller vendre aux Européens leur gagne pain de toujours et dans le mépris total de leurs âmes perdues à jamais.

                                                                                  La cellule de Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!