Depuis le 14 novembre dernier, cinq activistes guinéens sont jetés en prison alors qu’ils participaient à une manifestation contre un 3em mandat du président Condé.  Alseny Farinta CAMARA (membre des Africtivistes et de l’Association des Blogueurs de Guinée ABLOGUI) ainsi que 4 autres membres de l’antenne locale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) sont incarcérés  à la prison civile de Kindia en violation flagrante de la loi, selon leurs camarades.

logo Africtivistes

Des témoignages rapportent que certains d’entre eux dont le blogueur Alsény Farinta Camara ont été violentés par les forces de sécurité. Ses camarades activistes ignorent toujours les charges retenues contre eux et dans quelles conditions ils sont détenus.

Africtivistes dénonce la répression violente dont fait usage le pouvoir d’Alpha Condé contre les citoyens qui manifestent pacifiquement leur opposition au projet anticonstitutionnel de 3em mandat en Guinée.   Africtivistes condamnent les tueries perpétrées contre des citoyens et exigent la libération de toutes les personnes détenues dans les différentes maisons d’arrêt du pays.

Africtivistes réclame au gouvernement guinéen de diligenter des enquêtes sérieuses et indépendantes pour identifier et punir les auteurs des différents crimes et exactions qui deviennent de plus en plus fréquents dans toutes les grandes villes du pays.

Rappelons que depuis le 14 octobre 2019, début des manifestations contre le projet de nouvelle Constitution, plus de quinze personnes ont perdu la vie, de nombreuses arrestations ont été enregistrées ainsi que  des blessés graves.

By Rokia Pédro

Sans prétention aucune, j'ai toujours adoré faire part de mes coups de gueule, coup de cœur, de mes analyses, de mes mécontentements, de mes peurs ou craintes et de mes opinions aux autres. En tant que journaliste, blogueuse et activiste, comment ne plus m'impliquer dans ce qu'il se passe dans mon pays ? Alors, pour paraphraser Marguerite Duras: "Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit". A un moment donné, se taire c'est tout simplement être complice. Or, ma plume s'avère mon arme, avec elle j'espère donc, jouer ma partition dans cette vaste opération entreprise par tous les patriotes de mon si cher Sénégal, pour l'extirper de mains de ces politicards qui ne font que servir leurs propres intérêts. Sur Last Leaks, la parole est donnée aux experts dans leurs domaines respectifs: politique, économie, géopolitique, santé, sport... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!