Le rapport du COUD, c’est avant tout une histoire de fromage !

L’ancien 1er ministre et nouveau secrétaire général de la présidence, Mahammad Boun Dionne, vole au secours de « son » Ministre de l’enseignement supérieur, Cheikh Oumar Anne. Ce dernier est mis en cause dans l’affaire du COUD, par le journaliste Pape Alé Niang.

Emmanuel Desfourneaux

Cette sortie médiatique du Secrétaire général de la présidence montre à quel point on tient à préserver ce ministre. J’imagine la scène de la réplique : la réunion tardive qui s’est tenue dans le bureau du Secrétaire général en la présence du ministre concerné, avec pas très loin d’eux le Président au téléphone pour s’enquérir de la réponse à apporter. Je l’ai vécu à l’époque où nous devions trouver une parade au livre de Latif Coulibaly. C’est donc du vécu ! Mais, pardonnez-moi de ne pas entrer dans le vif du sujet, mon attention s’est plutôt portée sur une histoire de fromage. Et c’est loin d’être une anecdote comme vous allez pouvoir en juger par vous-mêmes !

En effet, dans son allocution, Mahammad Boun Dionne révèle une conversation qu’il a eue entre la poire et le fromage (sens : après le repas où l’on se fait des confidences), avec un spécialiste du droit. Ce juriste lui aurait confié : « Ce rapport (de l’OFNAC), c’est comme du fromage hollandais. Il y a plus de trous que de gruyères ». Je suis de loin un cancre en matière de fromages mais tout de même ! Le Secrétaire général de la présidence rapporte des propos bien curieux. Le gruyère, à ma connaissance, n’est pas hollandais. Je vous avoue humblement, j’ai cherché: La Hollande produit surtout du Gouda et de l’Edam qui sont sans trous ! Le gruyère, c’est plutôt Suisse, cela tient son nom d’une ville helvétique « Gruyères ». Je fais mon malin! Mais je l’ignorais. Au moins la politique sénégalaise me fait réviser mes classiques !

Il n’y a pas de quoi rire cependant ! Mahammad Boun Dionne ne va-t-il pas déclencher une guerre diplomatique entre la Hollande, la Suisse et la France, très sensibles sur les appellations de fromages ? On ne rigole pas avec ça chez nous dé ! Je crains que les Hollandais profitent des propos de l’ancien 1er ministre pour revendiquer l’origine du Gruyère ! Sinon que retenir de l’intervention du Secrétaire général de la présidence? Le Ministre de l’enseignement supérieur, à l’époque où il dirigeait le COUD, n’a pas trouvé un fromage (sens : une situation lucrative et de tout repos). Bien au contraire, il n’a rien à se reprocher ! Après le serment d’Aliou Sall sur le Coran, le secrétaire général se décerne un certificat de bonne moralité, et y compris à « son » ministre. Et il conclut, je vous le donne en mille : Il ne faut pas faire de l’affaire du COUD tout un fromage (sens : en faire tout un plat) ! Dommage que les expressions de fromages ne s’appliquent pas non plus au nouveau rapport de l’OFNAC (La une de Libération) qui charge Karim Wade (« La nouvelle tête de Turc », non de fromage!), et innocente Aliou Sall qui pourtant comme dans le dessin ci-dessous semble avoir bien mangé dans le fromage !

Ps : Heureusement que la France ne vend pas de fromages au Sénégal. De quoi aurions-nous été accusés encore ? Au fait, j’ai trouvé une formation sur le fromage pour le Secrétaire général de la présidence : Pierre le fromager. C’est véridict! Donc les politiques sénégalais qui aiment venir en France et aiment assurément la bonne bouffe française pourraient suivre cette formation pour éviter dans l’avenir des crises diplomatiques inutiles ! Peut-être faudrait-il demander l’avis de la Cour des Comptes avant ?

EMMANUEL DESFOURNEAUX
Juriste Spécialisé en Droit de L’homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!