L’opposition en France plus que déterminée : « les camps vont clarifier de plus en plus. »

L’opposition sénégalaise en France a pris un coup dur avec l’entrée du leader du Rewmi au pouvoir; Idrissa Seck nommé à la tête du conseil économique social et environnemental. Quelle ambiance dans le FDM qui où régnait tout de même suspicion et méfiance depuis un certain temps ? Aboubakr Bengelloun, un des membres fondateurs, s’est prêté à nos questions.

Par R.Pédro

Qu´en est-il des militants et alliés de Rewmi membres du cadre de l´opposition FDM avec l´entrée de Idy dans le gouvernement ?

J’en sais rien. Mais ce qui est sur c’est que le FDM ayant une ligne de démarcation avec Macky Sall, -à savoir nous travaillons pour le départ de Macky-, il évident que si le Rewmi à travers de leur leader pense qu’il faut aller travailler avec Macky Sall pour sauver le Sénégal comme ils le disent, ils n’ont plus leur place ici. Nous ne leur laissons pas le temps de discuter sur ce sujet. C’est une question de principe.

C’est marche ou crève. Ou ils sont dans notre orientation, ou ils dégagent.

Nous avons simplement dit que les militants de Rewmi doivent nous dire s’ils sont en opposition avec l’orientation de leur parti et de leur leader ou pas. Et donc certains ont quitté directement, d’autres ont cherché de nous faire comprendre que nous étions dans l’erreur. Et, nous les avons foutus dehors. C’est marche ou crève. Ou ils sont dans notre orientation, ou ils dégagent. Certains sont partis d’eux mêmes , d’autres ne voulaient pas. mais nous les avons éjectés carrément, notamment leur responsable, Dramé et autres.

N´est-ce pas un nouveau coup dur pour le FDM qui a déjà connu une scission ?

En fait ce n’est pas un coup dur pour le FDM au sens scission ou pas. C’est un coup dur pour le FDM dans le sens où, toutes les logiques d’alliance qui ont été faites avec ces partis là ont échoué. Et c’est en ce sens où nous devons discuter dans le FDM de ces logiques d’alliance. Parce qu’elles sont basées sur la carrure de tel ou tel autre homme politique, son charisme…, et ce n’est pas basé sur un programme, un projet gouvernemental. Et c’est là-dessus que nous devons travailler et rediscuter dans le FDM.

Ce sont des présidentiables à outrance. Ils ne développent rien sur la problématique des ressources…

Par exemple; des khalifistes ont soutenu Idrissa Seck lors de la présidentielle, pourtant Idrissa Seck n’a rien à voir avec le programme des assises nationales. Tous les libéraux sont contre le programme des assises. Ce sont des présidentiables à outrance. Ils ne développent rien sur la problématique des ressources; ils sont contre la division du Sénégal en six régions où à cette entité est affectée une fonction de développement etc. Par rapport à cela comment des gens qui se réclament des résultats des assises nationales peuvent accepter de soutenir Idrissa Seck. Toute cette grande coalition, se sont des contradictions énormes qu’il y avait dedans. J’entendais à l’époque des Sonko n’est pas sûr, il est trop jeune … mais personne n’a tenu compte de son programme alors que nous étions plus proche de son programme. C’est pourquoi d’ailleurs j’avais soutenu Pastef. Donc c’est là-dessus que le FDM doit travailler; c’est quoi cette logique d’alliance qui n’avance jamais et qui pose toujours des problèmes.

Quel cadre pour l´opposition en France et comment faire face désormais à Macky Sall ?

Ben, ce sera toujours la même chose. C’est-à-dire que les camps vont clarifier de plus en plus. Les gens qui se posaient des questions à savoir s’ils vont rejoindre le régime ou pas, à mon avis ils vont rejoindre Macky. Et donc va rester effectivement la frange qui se dit qu’on ne pourra réellement travailler au Sénégal qu’avec un autre régime et qu’il faut dégager Macky Sall. Aujourd’hui, pour ceux qui vont rejoindre Macky Sall, c’est sur quelle base; parce que Macky continue de travailler sur la base du PSE. Or, ceux qui l’ont rejoint soi-disant dénonce le le plan Sénégal émergent.

Va rester effectivement la frange qui se dit qu’on ne pourra réellement travailler au Sénégal qu’avec un autre régime et qu’il faut dégager Macky Sall.

Je ne vois pas où est la logique programmatique. Où est la logique de travailler avec ce gouvernement là au plan concrètement programmatique pour réaliser quelque chose. Je ne le vois pas. Cela veut dire que, de plus en plus le FDM va être dans une situation de pourvoir produire quelque chose de façon collective.

Les nominations n’étant pas encore terminées, vous attendez vous à voir d´autres parties prenantes rejoindre le pouvoir après Rewmi ?

Evidemment il y a une deuxième lame qui va arriver. Il y a d’autres qui vont certainement rejoindre ce régime. je ne m’en n’étonnerai pas. Mais l’essentiel c’est que cela se clarifie de plus en plus et qu’ensuite que l’on puisse avancer réellement dans deux camps différents qui vont s’affronter pour le meilleur comme pour le pire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!