Macron sur le séparatisme islamiste

Le président Emmanuel Macron a fait un discours aux Mureaux, sur le séparatisme. Un discours qualifié de lucide et d’assez clair où il a nommé les choses: séparatisme islamiste. Un discours de fond dont la mise en œuvre est très attendue.

La Rédaction

Le président de la république a déclaré ; «Ce à quoi nous devons nous attaquer, c’est le séparatisme islamiste. C’est le cœur du sujet» avant de rappeler que «le but final» de cette «idéologie» était de «prendre le contrôle complet» de la société.

« Notre horizon est simple, c’est assurer une présence républicaine au bas de chaque tour, au bas de chaque immeuble« , a déclaré le président de la République, en annonçant « des investissements supplémentaires » « avec sur le terrain des magistrats, des greffiers, des juges, parfois des volontaires qui viendront aider dans des tâches de proximité« , mais aussi « des policiers et des gendarmes« .

« Là où nous avions reculé, il faut revenir. On doit redonner du sens collectivement en permettant à notre justice de retrouver les moyens de répondre vite, de manière adaptée, pour que tout retrouve un sens, pour la victime comme pour le fauteur de troubles, comme pour nos forces de sécurité. »

Les grands axes à retenir renforcement de mesures d’ordre public : et un cadre plus strict vis-à-vis de l’islam radical. les grands axes sont

1 . L’école à domicile sera «strictement limitée» à la rentrée 2021

2. Obligation de neutralité étendue aux salariés des entreprises délégataires de service public

3. La loi va étendre les motifs de dissolution des associations

4. Volonté de «libérer l’islam en France des influences étrangères»

5. Plaidoyer pour «une meilleure compréhension de l’islam» et l’enseignement de l’arabe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!