Le gouvernement Malien appelle au dialogue après la prise de contrôle par des soldats d’un camp militaire à Kati, à quinze kilomètres de la capitale du Bamako. Le Premier ministre Boubou Cissé les appelle à «faire taire les armes pour dialogue fraternel afin de lever tous les malentendus…Les mouvements d’humeur constatés traduisent une certaine frustration qui peut avoir des causes légitimes » dans un communiqué publié aujourd’hui.

 

error: Content is protected !!