Au moment où quasiment tous les esprits convergent vers un même objectif concernant les revendications sociales au Sénégal, Malick Noel Seck a jugé pertinent de critiquer Guy Marius Sagna et ses autres codétenus, emprisonnés pour avoir manifesté contre la hausse du prix de l’électricité. Alors qu’activistes, organisations de la société, partis politiques, citoyens lambda, -dont la présence remarquée des personnes du troisième âge-, ont réussi le pari de la mobilisation ce vendredi 13 décembre (des milliers de personnes dans les rues de la capitale) à Dakar pour protester contre l’emprisonnement de la bande au Dr Babacar Diop arbitraire, il caricature sèchement la démarche de Guy Marius et autres. Un activiste lui apporte la réplique. Et sur les réseaux sociaux il est littéralement lynché.

Rokia Pédro

 

« A mon ex camarade MNS! Malick Noel Seck toi aussi koula bayi (NDLR comment oses tu)! Vas au souper du grand banquet, remplis toi la panse. Mais de grâce ne cherche pas à te mordre le bout de ton nez, par pitrerie clownesque, en vue de jeter le discrédit sur tous les combattants que tu as abandonnés en bordure de la route, pour avoir accepté de jouer à la roue de carrosse de la locomotive destructrice de l’unité, pour laquelle tu semblais investi de la mission de réhabilitation. Front national moom sa réew, dis tu ? Quid de ton irrédentisme contre le franc CFA ?, de tes foucades contre l’OPA de notre économie par les multinationales étrangères.

Te souviens tu de ton fameux texte, dont le titre m’échappe, mais dans lequel tu ironisais avec emphase l’absurdité des locaux d’un ministère de la santé rutilant impotent à équiper ses structures sanitaires de masques à gaz d’oxygène pour les patients en difficulté respiratoire ?
Malick Noël Seck, comment se fait il que tu sois tombé aussi bas ? Jeter le discrédit sur tous les sacrifices qui ont jalonné ton engagement politique et citoyen et, par ricochet, semer le doute quant à la sincérité du combat que Guy Marius Sagna et ses amis endossent contre le système vis à vis duquel le zeste condimenteux semble lui avoir fait trouvé bonne grâce à tes yeux ! Fichtre !
Je n’ai jamais cru au fond de moi aux effets du mystique, et ce n’est pas faute de m’y être essayé, pour des bains ou pour des offrandes, soit disant exorcistes d’un mal et attrayant du bien, sans jamais en avoir perçu les effets, mais ta transmutation extraordinaire, va finir par m’en convaincre ».

By Rokia Pédro

Sans prétention aucune, j'ai toujours adoré faire part de mes coups de gueule, coup de cœur, de mes analyses, de mes mécontentements, de mes peurs ou craintes et de mes opinions aux autres. En tant que journaliste, blogueuse et activiste, comment ne plus m'impliquer dans ce qu'il se passe dans mon pays ? Alors, pour paraphraser Marguerite Duras: "Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit". A un moment donné, se taire c'est tout simplement être complice. Or, ma plume s'avère mon arme, avec elle j'espère donc, jouer ma partition dans cette vaste opération entreprise par tous les patriotes de mon si cher Sénégal, pour l'extirper de mains de ces politicards qui ne font que servir leurs propres intérêts. Sur Last Leaks, la parole est donnée aux experts dans leurs domaines respectifs: politique, économie, géopolitique, santé, sport... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!