Décidément, cette affaire opposant Ousmane Sonko à la dame Adji Sarr a déchaine des passions et fait craindre des répercussions insoupçonnées. Des journalistes sont menacés et injuriés par des anonymes.

 

 

C’est sur son numéro de téléphone personnel et professionnel que Modou Cissé de Leral.net est constamment menacé et insulté.
Des journalistes de Leral ont reçu des menaces et des insultes sur leurs téléphones portables. Modou Cissé déclare : « mes journalistes ont été injuriés et chassés de chez Sonko l’autre jour. Et j´ai reçu des messages d´invectives et d´injures de partisans ou militants de Sonko » nous a confirmé le coordonnateur des programmes de Leral.net. (Ndlr Last Leaks détient les captures d’écran).


Modou Cissé de poursuivre: « je ne me sens pas en sécurité mais je n´ai pas peur quand-même. Par contre il y a des lieux où je ne peux plus me rendre actuellement. Et je ne prends plus certains appels téléphoniques. J´hésite à prendre beaucoup d´appels téléphoniques alors que ça ne devrait pas être le cas. Ils m´appellent à n´importe quelle heure pour m´insulter. Je reçois des insultes à 4 h du matin ».
Le moins que l’on puisse dire de la situation actuelle au Sénégal c’est que les nerfs sont tendus. Le Sénégal comme une poudrière risque gros à la moindre étincelle. D’où l’appel à la responsabilité du Cored à l’endroit de la presse. Il peut s’étendre de toute manière, à tout Sénégalais.

C’est sur son numéro de téléphone personnel et professionnel que Modou Cissé de Leral.net est constamment menacé et insulté.
Des journalistes de Leral ont reçu des menaces et des insultes sur leurs téléphones portables. Modou Cissé déclare : « mes journalistes ont été injuriés et chassés de chez Sonko l´autre jour. Et j´ai reçu des messages d´invectives et d´injures de partisans ou militants de Sonko » nous a confirmé le coordonnateur des programmes de Leral.net. (Ndlr Last Leaks détient les captures d’écran).
Modou Cissé de poursuivre: « je ne me sens pas en sécurité mais je n´ai pas peur quand-même. Par contre il y a des lieux où je ne peux plus me rendre actuellement. Et je ne prends plus certains appels téléphoniques. J´hésite à prendre beaucoup d´appels téléphoniques alors que ça ne devrait pas être le cas. Ils m´appellent à n´importe quelle heure pour m´insulter. Je reçois des insultes à 4 h du matin« .
Le moins que l’on puisse dire de la situation actuelle au Sénégal c’est que les nerfs sont tendus. Le Sénégal comme une poudrière risque gros à la moindre étincelle. D’où l’appel à la responsabilité du Cored à l’endroit de la presse. Il peut s’étendre de toute manière, à tout Sénégalais.

 

error: Content is protected !!