Politique

Parti Pris – L »Afrique et ses « faux » mythes dans le surnaturel

« J’ai abandonné la spiritualité africaine quand j’ai compris que nos ancêtres nous avaient trompé en nous faisant croire que le vaudou nous rendait imperméable aux balles des fusils des blancs. »

David Foka

Même le roi Behanzin y croyait. Ça me rappelle les rebelles « West side boys  » de Sierra Leone. Ils avaient eu confiance au Vaudou mais les armes « gros calibres » des anglais dans « l’opération Barras » les ont carrément broyé les os. Certains étaient obligé de fuir et d’abandonner les otages anglais qu’ils détennaient depuis plusieurs jours en pleine forêt.

J’ai abandonné la spiritualité africaine après avoir remarqué que lorsqu’un noir essaie de voler un objet sacré en Afrique, la malédiction le poursuit partout et dans tout ce qu’il fait. Mais les blancs arrivent en Afrique, ils ramassent nos fétiches comme des petites poupées et vont même orner leurs musées. Jusque là, rien ne leur arrive comme malheur. Au contraire ils sont même bénis en gagnant de l’argent avec ces expositions.
Mais toi le noir, vas donc chopper le fétiche d’un autre spiritualiste noir et tu verras ce qu’on appelle « cause à effet ». Dans certains villages, on sait même rendre les ennemis fous ou aveugles. On sait enfler leur corps, envoûter, jeter les mauvais sorts, lancer l’épilepsie, lancer les flèches mystiques etc.

Au Nigeria on fait même disparaître les parties génitales de quelqu’un mystiquement. Mais rien contre les colons.

J’ai abandonné la spiritualité africaine lorsque que les Gbaya du Cameroun m’ont révélé qu’ils sont des experts pour envoyer la foudre sur leurs ennemis. Je me demande toujours pourquoi cette foudre n’a pas foudroyé les colons pendant 400 ans d’esclavage. Ils savent seulement tuer leurs frères noirs avec ces pratiques. C’est même la preuve que des noirs auraient vendu d’autres noirs aux colons comme esclaves.

Nos vieillards dans les villages savent bien faire le voyage astral mais ils ne se servent jamais technologiquement de cette spiritualité pour créer des « drones africains » par exemple. Ils l’utilisent seulement pour espionner les gens dans la sorcellerie et faire du mal.

J’ai abandonné la spiritualité africaine lorsque j’ai appris que certaines tribus savent punir les voleurs en leur envoyant des abeilles qui se posent partout sur leur corps jusqu’à ce que le voleur rende ce qu’il a volé. J’aurais voulu que nos ancêtres fassent cela sur ces fils des colons qui continuent à piller l’Afrique aujourd’hui. C’est une preuve que la spiritualité africaine n’est utile que pour faire du mal aux africains. L’ennemi du noir c’est le noir.

Bref j’ai compris que la spiritualité africaine est basée sur du mensonge pur et le manque de puissance pour servir les africains eux même. Pourtant ces pouvoirs agissent entre nous et contre nous. Désolé mais nous devons aussi reconnaitre que nos ancêtres nous ont menti.

Les kamites disent que nos présidents devraient arrêter de prêter serment en jurant sur la Bible et le Coran et qu’ils doivent désormais jurer sur les masques et fétiches des ancêtres parceque les masques et fétiches sont sans pitié lorsqu’ils frappent ceux qui détournent les fonds publics. Oui mais il faut d’abord que ces masques et fétiches détruisent ces blancs qui pillent l’or de l’Afrique.

J’ai abandonné la spiritualité africaine quand j’ai constaté que rien n’est écrit. Aucun livre, pas de mode d’emploi. Tout est toujours obscure et caché. Les maîtres spiritualistes sont devenus des jongleurs et des arnaqueurs ( exactement comme le font certains faux pasteurs). Toujours derrière les rideaux. Pour se faire initier on doit traverser les cours d’eaux sales, la boue, les épines de brousses et finir dans une case ridicule remplie de poussière et de toiles d’araignée qui nous souhaitent la bienvenue. On a même du mal à respirer. Les odeurs nauséabondes vous frappent les narines dans tous les temples et lieux de rituels. C’est terrible.

J’ai abandonné la spiritualité africaine après avoir observé la souffrance des Bamiléké du Cameroun sur les crânes de leurs ancêtres. Ces crânes exigent toujours des sacrifices même au 21 ème siècle ( de l’huile, du sel, du maïs etc). On jette carrément le sacrifice des ancêtres par terre comme la nourriture des chiens et pourtant ces ancêtres mangeaient dans des jolies assiettes quand ils étaient vivants. Quel manque de respect !!!! Parfois ces crânes sont même tous sales.
Certains ont même témoigné qu’ils reçoivent des malédictions lorsque ces rituels ne sont pas respectés. Malédictions telles que: accidents, maladies, divorces, célibats, pauvreté, stérilité et même la mort.
Quels sont ces ancêtres qui deviennent si méchants pour une simple question de repas (sacrifice) alors que de leur vivant, ils pouvaient dormir affamés pour sauver leurs enfants. Maintenant qu’ils sont morts, ils menacent de tuer leurs progénitures à cause de la nourriture ?
Ça prouve que ceux que nous appellons « ancêtres » après leur mort sont en fait des démons.

Certains possèdent des totems. Si ton totem meurt avant toi, tu meurs aussi rapidement mais si toi tu meurs avant ton totem, alors dans ce cas, ton totem continue tranquillement sa vie.
Quel calvaire!!!
Allez voir comment les gens meurent dans le Famlah du Cameroun.

Dans la spiritualité africaine on déchire les corps des enfants partout sans anesthésie avec des lames et des couteaux rien que pour les initier. Le sang et la douleur sont insupportables.
Quelle horreur !!!!

J’ai abandonné la spiritualité africaine à cause de l’hypocrisie. Quand les adeptes dansent chaque soir lors des rituels, ils pensent qu’ils ne troublent le sommeil de personne. Mais quand les chrétiens prient dans la nuit, ces même adeptes de la spiritualité africaine parlent de PERTURBATION DE SOMMEIL. Paradoxalement ils trouvent que les bars et boîtes de nuit font beaucoup du bien.

J’ai abandonné la spiritualité africaine parce que les adeptes accusent les religions d’être responsable du sous développement de l’Afrique. Et pourtant ces même animistes inscrivent leurs enfants dans les écoles chrétiennes et vont se soigner dans les hôpitaux chrétiens. Parfois même leurs puits sont creusés par les ONG religieuses.

J’ai abandonné la spiritualité africaine quand j’ai remarqué que le Bénin n’évolue pas pourtant ils ont gardé leur précieux Vaudou. Tout ce qu’ils savent faire c’est de multiplier l’argent sur facebook. Haïti pratique aussi le vaudou ancestrale mais ils sont à quel niveau aujourd’hui ? Ils savent seulement danser nus autour du feu chaque soir. Aucun développement. Rien rien rien.

D’autres disent que c’est le Vaudou qui a libéré Haïti de l’esclavage. Je me demande toujours pourquoi ce Vaudou n’a pas intervenu au début de l’esclavage pour l’empêcher tout simplement. Et pourquoi ce Vaudou qui est né en Afrique (La terre mère de Haïti) n’a pas pu libérer les africains de l’esclavage ? Une spiritualité qui abandonne la mère pour aller libérer la fille ?
Quelle plaisanterie !!!

L’Africain est vraiment à l’image de sa spiritualité. Une spiritualité qui effraye même les enfants.

En passant les dieux égyptiens ont préféré quitter l’Afrique pour aller servir les francs-maçons et les illuminati de l’autre côté. Toujours dans le but de détruire l’humanité.

C’est la raison pour laquelle chez moi, il n’y aura jamais ce que vous appellez « RETOUR AUX SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!