Plateforme Taxawu Sénégal ak KAS se structure et débauche dans l’opposition à Paris

Il y a quelques jours, des socialistes, autres soutiens de Khalifa Ababacar Sall ont tenu à Paris, dans une salle pleine,  une assemblée générale pour se structurer. En plus d’un nouveau bureau,  la bande à Malick Youm qui a été élu SG (secrétaire général), a réussi à  pêcher de « gros poissons » dans l’opposition. 

Rokia Pédro 

Khalifa Ababacar Sall a dernièrement exhorté ses soutiens, camarades et sympathisants à ne pas être des « khalifistes » et de ne pas soutenir l’homme qu’il est mais de plutôt croire à un idéal, une idéologie. Du coup, ses camarades de parti se s’organisent mieux pour préparer l’avenir politique même si par ailleurs, ils sont trois entités différentes à Paris.

La Plateforme Taxawu Sénégal Ak KAS a donc élu un nouveau bureau de prés de 36 membres et porté Malick Youm, à la tête de l’organisation. Il s’agit dans cette plateforme d’hommes et de femmes, de jeunes « personnes talentueuses et engagées » comme l’a souligné le nouveau SG. Ce sont en tout cas des visages familiers dans les rencontres politiques à Paris, des gens qui ont été de la longue lutte pour la libération de Khalifa Sall lorsque ce dernier était emprisonné par l’actuel régime. La nouvelle de l’AG de la Plateforme Taxawu Sénégal ak KAS, ce sont les deux recrues, et pas les moindres que sont Pape Saer Seck et Madi Seydi.

D’abord Pape Saer Seck élu responsable du pôle Éducation et Formation qui était militant chez ACT de l’ancien PM Abdoul Mbaye.  Il est décrit comme un « homme engagé, un patriote de très grande valeur et un combattant de la première heure »par ses pairs. Il explique d’ailleurs pourquoi il a rejoint la Plateforme Taxawu Sénégal ak KAS; « il faut savoir que je fais parti des membres fondateurs et ce, depuis les législatives.  Après, il y a une nouvelle démarche mise en place. Nous ne sommes pas seulement socialistes mais aussi et surtout progressistes. Nous voulons avancer. Et ce cadre regroupe des gens de la société civile qui n’avaient jadis jamais été dans un parti politique. Ce sont des gens qui s’intéressent à la bonne marche de la cité, du Sénégal. Je vais apporter mon savoir-faire pour accompagner les jeunes. J’ai senti à un moment donné que je n’avais plus ma place (NDLR à ACT) et j’ai gentiment quitté Abdoulaye Mbaye avec qui d’ailleurs, je reste en de bons terme« .

Ensuite, il y a Madi Seydi. Elle répond toujours présente à l’appel de l’opposition sénégalaise à l’occasion de toute manifestation. Assidue et engagée, elle a toujours été applaudi lors de ses prises de parole, son discours jugé seyant par ses camarades.

Le nouveau SG Malick Youm,  renseigne qu’avec ses camarades et tous ceux qui ont rejoint la Plateforme Taxawu Sénégal ak KAS, ont surtout trois chose choses en commun: leur encrage dans l’opposition, le corpus des idées dans le sens où ils comptent tout faire autour des conclusions des assises nationale et enfin l’espérance que celui qui peut porter ses idées pour une nouvelle alternance de progrès c’est Khalifa Sall. Il conclut qu’il s’agit d’un compromis dynamique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!