La France serait devenue complètement de Droite ? Différentes grilles de lecture existent au sein des politiciens et de la population française. Entre les résultats des sondages dernièrement publiés et les objections des politiciens de la Gauche, qui croire ? 

Rokia Pédro 

La question se pose vraiment au regard des résultats de tous ces sondages publiés depuis quelques semaines. En attendant que les programmes se précisent et de connaitre la plus-value de chacun, le sujet majeur est que la Droite semble avoir plus de chance d’accéder au pouvoir. Ce sont Eric Zemmour, Marine Le Pen et autres qui sont au coude à coude avec Macron dans les sondages. Les probables candidats de Gauche sont loin derrière le peloton de tête actuel. 

Cependant, ce week-end, Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise défendent le contraire. Manuel Bompard, Député Européen, invité de Bruce Toussaint sur BFTV a déclaré à ce sujet que “les sondages commencent à ressembler au rêve de la caste qui domine ce pays. Enfin, un pays ou le peuple ferme sa bouche. Le pays n’est pas à droite comme on voudrait nous le faire croire parce qu’on essaie de nous bourrer le crâne”.  

À longueur de semaine, surtout dans les médias le sujet prend une large part de l’actualité. Souvent ces résultats de sondage prédisent les résultats de l’élection présidentielle prochaine en s’appuyant sur un taux de participation compris entre 50 et 60%. Par contre ce qui n’est pas bien souligné c’est qu’il s’agit des taux d’intentions de vote. Et cela, une simple lecture des détails dans des notices le démontrent, selon Manuel Bompard. Il dira à ce propos ; “ il faudrait bien regarder les notices. Que chacun aille sur le site de la commission nationale des sondages et regarde la notice de sondage. Par exemple le dernier sondage Ipsos, 50% de participation. Le dernier sondage de Ifop 50% il me semble participation. Donc ça, c’est quelque chose qui n’est jamais dit. Ce que dit Jean-Luc Mélenchon, c’est que ce n’est pas normal que ce soit des sondages qui s’appuient sur seulement la moitié des françaises et des Français qui déterminent finalement le résultat à venir de l’élection présidentielle.”  

error: Content is protected !!