Sénégal coronavirus Covid-19 ; entre polémiques politiques stériles et pragmatisme…

Au Sénégal, les mesures prises par le gouvernement sont jugés, à tort ou à raison, insuffisants. Toujours en est-il qu’un débat aux relents politiques s’ouvre en plus de tergiversations déplacées autour du coronavirus, au lieu d’une communication axée sur les mesures barrières et d’hygiène qu’il faut nécessairement prendre pour se protéger avant que ce virus ne se répande davantage dans le pays. Encore de vaines polémiques face à une urgence nationale…

Rokia Pédro

Les gens ne se rendent pas assez compte de la gravité du moment? Il s’agit là, de la crise sanitaire la plus grave depuis un siècle nous dit-on; une pandémie qui engendre une crise économique inédite qui est partie pour être pire que toutes celles précédentes. Ce qui est incompréhensible alors, c’est que l’on veuille exploiter la situation actuelle engendrée par le coronavirus Covid-19 à des fins politiques. S’attarder à souligner les manquements du gouvernement sénégalais dans le contexte actuel, est devenu synonyme de créer de vaines polémiques. Beaucoup de préoccupations deviennent désormais secondaires. La santé publique est la préoccupation centrale.

Pour les théoriciens du complot, ce coronavirus sert des lobbies oligarques, des capitalistes qui avaient tout manigancé. Ce sont eux qui l’auraient inventé et qu’au final ce virus est une aubaine pour les industries pharmaceutiques qui vont profiter de la situation pour se faire de gros chiffres d’affaires… Toutes ces hypothèses, l’on veut bien y croire. Seulement, le savoir ne nous avance à rien, du moins, pour le moment.  Car, dans l’immédiat, certainement beaucoup préfèrent savoir comment se protéger de ce virus dont on ne sait que très peu de choses plutôt que savoir que cette épidémie va, plus tard « relancer l’économie mondiale » par des mécanismes cyniques et sinistres. « Chaque chose en son temps » vraiment! Pour le moment vu la gravité de la situation, le pragmatisme devrait primer. Le virus est bien réel et il continue de se propager dans le monde et à faire de malheureuses victimes. L’Europe et les pays développés qui sont bien plus outillés sur tous les plans sont en train de se barricader à travers des précautions et des mesures surréalistes. Lesquelles mesures que l’on ne pouvait pas imaginer il y a quelques semaines.
Ce coronavirus est un danger pour tout le monde certes, mais plus pour les pays africains qui sont déjà en difficulté sur le plan sanitaire.

Par conséquent, l’heure devrait être au réalisme; qu’est-ce qu’il est possible de faire actuellement et qu’est-ce qu’il faut dire actuellement qui soit d’une utilité publique pour la population ? Comment donner la bonne information à la population face à ce flux de « fake-news » distillés ?
Comment arriver à faire comprendre à la population qu’il est nécessaire de prendre ses responsabilités sans attendre l’État dont la présence n’est ressentie par aucun citoyen. Et, c’est très simple; ce sont les mesures barrières qu’il faut adopter, les mesures d’hygiène qu’il faut renforcer impérativement. Il faut que les gens comprennent que les comportements au quotidien qu’on avait jusque là, vont devoir forcément changer. Évidemment, il va falloir du temps pour que chacun intègre ces nouveaux comportements. C’est là où doit intervenir le concours de toutes les voix autorisées, les leaders d’opinion, les célébrités suivies etc; et ce, avec une grande pédagogie. Répéter sans se lasser que les gestes barrières peuvent s’avérer salvateurs.
Le Sénégal en est encore à moins d’une cinquantaine de cas confirmés officiellement. Si l’on s’inspire de ce qu’il se passe dans le monde dans les pays les plus touchés, il est encore possible de limiter les dégâts en adoptant les comportements appropriés pour ralentir au maximum la propagation du virus et gagner un peu de temps. Tout le monde sait que l’hôpital sénégalais manque déjà de tout et qu’il ne pourra pas faire face.
On a donc le choix entre continuer à perdre du temps à souligner le manque de vision du gouvernement sénégalais et prendre ses responsabilités et se concentrer sur qu’il est encore possible de faire chacun à son niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!