Sénégal Covid-19 – « Espérons que les aides débloquées profitent réellement aux populations. »

Face à cette pandémie qui décime plusieurs pays, sa timide présence au Sénégal relève du miracle. Pour autant, il ne faut pas crier victoire de sitôt, car l’Italie qui avait peu de cas il y a quelques semaines, est ravagée par le coronavirus Covid-19. Moralité de l’histoire cela n’arrive pas qu’aux autres. Le virus a été introduit par des personnes venus d’ailleurs et c’est le début du cauchemar, même si pour l’instant personne n’a succombé au Sénégal. Mais on n’arrive pas à recenser le nombres de cas réels et le circuit de contamination.

Par Maïmouna Dia

Dans un pays où les transports en commun , les marchés sont des terrains de propagation favorables pour le Covid-19 il y a de quoi s’alarmer. En revanche, fustiger le pouvoir en place ne constituera pas une solution. Ils n’ont pas fait de la santé une priorité, mais le mal est déjà fait. Non seulement nous n’avons pas les moyens sanitaires suffisants pour venir à bout de ce fléau mais aussi la crise économique nous pend au nez. Le mal est profond. Quand on vit au jour le jour, l’Etat doit venir en renfort, en identifiant et en assurant le gîte et le couvert à sa population vulnérable. Ils ont tenté de fermer les marchés, seul moyen subsistance pour les uns et lieu de ravitaillement pour les autres quand les bourses le leur permette.

Le monde n’a pas été préparé à cette catastrophe sanitaire. La fermeture des lieux de cultes et établissements de scolarisation pour petits et grands doit s’accompagner d’une mise en quarantaine pour freiner la progression de la maladie. Dans un pays où le secteur informel est très présent, difficile de rester cloîtrer au risque de mourir de faim. Le confinement de dix personnes dans un espace à vivre inadéquat avec un kit de survie est un sacré challenge. Espérons que les aides débloquées profitent réellement aux populations.

Continuons la conscientisation mais la pauvreté et l’entêtement de certains constituent de sérieux obstacles pour freiner la prolifération de ce virus. Seule l’unité, la solidarité et la prudence pourrons permettre de limiter la casse. Évitons les fake-news et ne nous fions qu’aux professionnels de santé qui ne comptent plus leurs heures pour sauver des vies. Arrêtons de penser qu’on est immunisé ou que le ciel nous aidera. La chaleur ne tue pas le virus et ce n’est pas une sorte de paludisme il a muté et n’épargnera personne si les mesures de prévention ne sont pas respectées. Évitons d’être fatalistes en nous cachant derrière des motifs religieux, le suicide est proscrit par nos croyances.

Soyons responsables et attentifs aux consignes données. Prions pour le repos de l’âme des disparus, la guérison des malades et la disparition de cette calamité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!