2 minutes

C’est malheureusement l’un des sujets qui revient le plus ces derniers temps dans le débats public politique ; la théorie du grand remplacement. Elle était jusqu’ici l’apanage de complotistes mais avec l’extrême droite ou plutôt avec Éric Zemmour, cela est à nouveau très souvent évoqué. Et c’est Valérie Pecresse, candidate LR à la présidentielle d’aborder l’aborder pour dire tout le mal qu’elle en pense. « soyons très clairs, dira Valérie Pecresse, « je suis le vrai rempart républicain à la théorie du grand replacement. (…) Je la déteste, je la combats, cette théorie est une théorie de la haine et de la peur. Je ne la légitime pas puisque je dis que je n’en veux pas. Depuis que je suis désignée (candidate), il y a un jeu malsain entre Emmanuel Macron et Éric Zemmour et Marine Le Pen pour essayer de faire en sorte qu’ils se retrouvent face à face. L’immigration incontrôlée et l’intégration ratée peuvent disloquer une nation. Je veux l’ordre et la concorde. Cette ligne que je défends est la même avec ordre, liberté, République a déclaré la candidate à la prochaine présidentielle sur France 2.

Valérie Pecresse, candiadLR à la présidentielle française

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.