Opinion – Qui sont les cobayes du vaccin contre le covid ?

Le covid, un virus qui a  rendu l´année 2020 tristement mémorable, obligeant le monde entier, -en plus de s´enfermer-, à distancier les relations  sociales et à une redéfinition radicale et brutale de toutes nos habitudes quotidiennes. Un vaccin est vite trouvé ; au lieu de prendre des années de recherches,  d´essais cliniques et que sais-je,  il est découvert au bout de neuf mois. Soulagement et en même temps inquiétude par rapport  à cette prouesse des laboratoires pharmaceutiques. Qui sont les cobayes ? Personne d’autres que les personnes âgées ciblées en premier ?

Car, les gens sont partagés entre soulagement parce que mus par la volonté de retrouver la vie d’avant et  suspicions liées au vaccin à cause du très peu d’informations qu´ils détiennent et les folles rumeurs complotistes véhiculées.

Les personnes âgées sont les premières à bénéficier du vaccin contre le Covid-19 pour des raisons plus ou moins acceptables. Elles sont plus vulnérables et par conséquent à protéger. En même temps, ce sont bien elles qui s´avèrent en quelques sorte les cobayes de ce vaccin. Peuvent-ils vraiment dire non au vaccin, ces  pensionnaires des EHPAD ? Les gens de plus de 66 ans, s´ils ne sont pas vacciner ne pourront pas aller au cinéma,  pas au restaurant pas non plus au théâtre. Ils ruent tous vers leurs médecins traitant pour avoir des informations fiables que ces derniers ne sont pas en réalité en mesure de leur fournir.

C´est drôle mais pour le moment, beaucoup ont appris de ce vaccin à travers ce qu´en dit la presse. Or, pour beaucoup de français,  une certaine presse ne relaierait que la parole gouvernementale qui a du matin soir passe sur les chaines d´information en continu.

 Ce vaccin est comparé au OGM dans les fruits et légumes ; ni plus ni moins qu´une manipulation de la  génétique ?

Après tout,  ça peut marcher comme ça peut ne pas fonctionner surtout avec les nombreuses mutations du virus originel. Dans quelques mois, années qu’est ce  que cela va donner en termes de conséquences ?  D´ailleurs  en ce qui concerne le vaccin ci, il s´agit d´inoculer un bout d´ARN messager (Acide RiboNucléique) qui est une séquence génétique du virus, dans la cellule humaine. Ce bout d’ARN va s’insérer au niveau de l’ARN de la cellule, elle va alors commencer à fabriquer  de façon transitoire la protéine virale associée » a expliqué Hela Ketatni, biologiste.  Elle poursuit,  «à  la base, la vaccination consiste à injecter dans l’organisme de faibles doses d’un agent pathogène pour stimuler le système immunitaire et l’amener à produire des anticorps pour faire barrage à la maladie causée par le pathogène en question. Là, on n’inocule pas le virus atténue ou inactivé, c’est une technique nouvelle qui n’a jamais été approuvée pour un usage humain. Pour le covid ( Sars-CoV-2 ; il s’agit d’une protéine appelée Spike qui est à la surface du virus et permet l’adhésion aux cellules). Le système immunitaire va la détecter et réagir en produisant des anticorps. » 

error: Content is protected !!