Omicron: " on va être très nombreux à l’attraper "

Ce matin sur le plateau de Bruce Toussaint sur BFMTV, les nouvelles ne sont pas bonnes concernant la progression du variant Omicron. Selon Renaud Piarroux, épidémiologiste et chef du service parasitologie à l’hopital de la Pitié-Salpêtrière, nous risquons presque tous de contracter le virus : «C’est beaucoup de de d’hypothèses et c’est l’hypothèse la plus optimiste qui a été présentée. Les autres sont dans le rapport de de l’Institut Pasteur, pas beaucoup plus compliqué à gérer et malheureusement on se rend plutôt vers ces autres« .
La version optimiste finalement ne sera pas la réalité ? Car, « dans les prochaines semaines la version optimiste, celle qui a été mise en avant, disait par exemple qu’il n’y aurait pas d’augmentation des hospitalisations avant le 8 janvier. On voit bien que les hospitalisations commencent à augmenter dès la période des fêtes. On est déjà dans un élément non pas dans la version la plus optimiste » selon l’épidémiologiste.

On va être très nombreux à l’attraper mais…

Pardon de de schématiser à ce point ou de caricaturer, mais c’est à se demander si finalement tout le monde ne va pas attraper ce variable Omicron ?

Les personnes qui ont eu 2 doses plus un rappel sont protégées à 75% »…

« Pas tout à fait parce qu’ on va être très nombreux à l’attraper mais les personnes qui ont eu 2 doses plus un rappel sont protégées à 75% » selon Renaud Piarroux avant de poursuivre que; « donc Parmi ces personnes là, ¼ va l’attraper et les ¾ ne vont pas l’attraper. Sinon globalement la contagiosité est telle qu’en particulier les personnes non vaccinées ont très peu de chances de passer au travers ».
Alors, faisons un un rapide calcul; 25000000 de personnes en France un ont ont eu leur dose de rappel, et il se dit qu’il est probable que sur ces 25000000 ¼ contaminé. Il reste les 25 millions de personnes autres et 1000000 ceux qui n’ont pas encore eu leur dose. En somme 31000000.  » Oui c’est ça. On est sur plusieurs dizaines de 1000000 de cas à prévoir, 30000000 d’ici là et bien disons que la moitié vont arriver d’ici à la fin de la semaine prochaine. » toujours selon l’épidémiologiste.
Une prévision hallucinante parce que il y a déjà beaucoup de cas et d’hospitalisations. « La semaine dernière il y a eu 1,2 1000000 diagnostiqués ça veut dire probablement 3000000 quelque chose comme ça de cas. La semaine d’avant il y en avait donc. On est déjà à 4 ou 5000000 de cas c’est pas tout à fait la même chose  » a t-il rajouté.

error: Content is protected !!