Volte-face de Macky et son ministre Mamadou Talla

Quand Macky SALL et son Ministre jouent et perdent en tombant dans leur propre piège tendu aux enseignants !

C’est un coup de tonnerre qui grogne dans le palais de la République en plein midi. Macky SALL et son Ministre de l’Éducation Nationale, Monsieur Mamadou TALLA ont fait volte-face après avoir tenu contre et envers tous, l’option de rouvrir à tout prix les écoles malgré un contexte de pandémie de Coronavirus, encore loin d’être maîtrisée.

Par Ibrahima Diémé

Macky SALL et son Ministre avaient voulu tendre un piège aux enseignants et à leurs représentants syndicaux en les obligeant à retourner dans les classes sans que toutes les conditions de sécurité sanitaire ne soient réunies. Ils avaient pensé que les enseignants allaient entrer dans  » le MACKY  ». Mais tous leurs calculs ont fini dans une grosse bourde.

Ils avaient mal mesuré leur angle d’attaque pour porter un coup mortel aux enseignants. Ils se sont trompés dans leur jugement irrévérencieux à propos des soldats du savoir. Ils ont été mal menés par des conseillers peu vertueux qui, peut-être, leur ont fait croire qu’ils sont diplômés des hautes écoles où on apprend et maîtrise l’art de diaboliser et de stigmatiser les honnêtes et dignes enseignants.

Macky SALL et son Ministre savaient pertinemment qu’aucune reprise officielle des cours ne peut être sérieusement envisagée à ce stade de la maladie. Ils savaient sans aucun doute que cette année est perdue d’avance. Mais, ils n’ont pas voulu assumer leurs responsabilités, en prenant des décisions responsables qui s’imposent à la situation. Ils ont voulu chercher des coupables, des boucs émissaires sur qui endosser la lourde responsabilité de décréter une année blanche ou invalide. Ils ont compté sur une certaine naïveté des enseignants. Mais, ils ont joué et à prèsent ils ont perdu.

Macky SALL et son Ministre avaient pensé que les enseignants et leurs représentants syndicaux allaient tomber dans leur piège. Ils avaient pensé que les enseignants allaient refuser de retourner dans les classes puisque les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas remplies. Ils priaient pour enfin avoir l’occasion de porter sur les enseignants la lourde responsabilité d’endosser une année blanche ou invalide. Ils avaient espéré passer par cette occasion pour sacrifier les enseignants, soit en leur privant de leurs salaires, soit en les revoyant à la baisse.

Hélas ! À malin, malin et demi ! Les enseignants avaient tout compris que c’était un maquillage, un jeu de loterie qui comptait sur le maquis des enseignants. C’était sans compter le fait que les enseignants avaient tout compris depuis le départ. Mais ils n’ont rien fait qui puisse montrer qu’ils ont bien compris. Les enseignants sont entrés dans ce jeu de dupe du gouvernement pour jouer leur propre jeu. Ainsi, le gouvernement se voit entraîné dans son propre piège. Et les voilà qui s’enferment dans leur jeu.

Aujourd’hui, avec cet amateurisme flagrant et déconcertant au sommet de l’État, les Sénégalais découvrent un régime incompétent couvert de honte et d’humiliations. Les nombreuses réactions d’indignations du peuple dans les réseaux sociaux ont fini de prouver le malaise aigu et le désamour profond qu’une bonne partie des Sénégalais ressentent pour Macky SALL et son régime. Jamais dans l’histoire politique de ce pays un Président de la République n’est tombé aussi bas dans sa côte de popularité.

Macky SALL et son régime sont en train de montrer à tout le monde qu’un gouvernement, à un certain moment de son existence, surtout lorsqu’il est dirigé par des hommes sans vision réelle et sans aucune compétence avérée et arrivés parfois accidentellement au pouvoir, peut ressembler à une feuille morte qui voltige au gré du vent ou à un torchon à essuyer les tables à manger. Ce gouvernement avec son chef, nageant ainsi dans l’incompétence renversante et l’amateurisme flippant, finira un jour par s’écrouler sous le poids du désenchantement et de la désillusion, longtemps vécus par le peuple.

Macky SALL et son gouvernement déçoivent et continueront de décevoir tant que leur vision ne dépassera pas Diamniadio. Ils vont toujours décevoir le peuple tant que leur modèle de développement reposera sur un certain mimétisme servile et ridicule au pied de la France impérialiste qui est à l’origine de tous les maux dont souffre le Sénégal et l’Afrique d’aujourd’hui.

Nous rendons un vibrant hommage appuyé et mérité aux enseignants, ces soldats du savoir, formant 《une armée noble aux exploits quotidiens, jamais chantés, jamais décorés. Cette armée là, déjouant pièges et embûches, plante partout le drapeau du savoir et de la vertu》. Vous avez réussi à déjouer un plan aussi fallacieux que machiavélique, intelligemment élaboré par un État policier qui n’ose pas assumer ses responsabilités.

Ibrahima DIEME, Professeur de Lettres Modernes au Lycée Coumba Ndoffène DIOUF de Fatick.
E.mail: iboudieme@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!