Eric Zemmour propose de supprimer le permis à point dont il remet en cause l’efficacité. Encore une proposition sujet à un débat.  

Rokia Pédro

Certains se disent que la sécurité sur les routes, la baisse de l’accidentologie et la baisse de la mortalité, ne sont que des éléments parmi d’autres pour faire supprimer le permis à points, presque la même logique que celle de Zemmour… Mais  que dire des réalités différentes entre les villes et les localités rurales où la voiture est souvent une nécessité ?

Après le problème aussi, c’est que régler la question, l’automobile, le rapport à l’automobile uniquement avec un point de vue de de qui viennent les métropoles, de technocrates parisiens, ça crée tout un tas de problèmes.

Eric Leser, rédacteur en chef de Transitions & Energies dira que ; “C’est que les voitures sont plus sûres, tiennent mieux. La route qui a eu une évolution culturelle fort heureusement dans une grande partie de la population qui fait que le véhicule est plus considéré pour une bonne partie des gens. Il y a aussi un rapport culturel au véhicule qui a changé et fort heureusement, donc la peur du gendarme existe. Après le problème aussi, c’est que régler la question, l’automobile, le rapport à l’automobile uniquement avec un point de vue de de qui viennent les métropoles, de technocrates parisiens, ça crée tout un tas de problèmes. On l’a vu avec les gilets jaunes. En fait, vous ne pouvez pas régler la question de l’automobile. Y a une question qui pose tout un tas de problèmes, des problèmes de sécurité, des problèmes d’écologie dépendent de la consommation des pointes de pollution, etc.  

Le permis à point a sauvé des vies depuis de nombreuses années continue à en sauver aujourd’hui. Les arguments qui sont avancés par Monsieur Zemmour sont complètement hallucinants.

“Il n’est pas possible de régler la question de la même façon dans les métropoles ou effectivement réduire la présence de l’automobile. Et, dans la fameuse France périphérique où vous avez à peu près 40 à 50% de la population française qui a besoin de sa voiture, qui n’a pas les moyens de substitution, qui ne peut pas aller travailler, qui ne peut pas aller soigner, qui ne peut pas avoir une vie sociale, aller à l’église etc. Et bah un moment donné, vous avez des révoltes comme on a pu le voir ou vous avez tout simplement. Le fossé continue à se creuser entre cette France périphérique et le reste du pays” rajoutera Eric Leser, rédacteur en chef de Transitions & Energies.  

Me Vanessa Brandone, avocate spécialisée des délits routiers, a aussi réagi au cours de l’émission de Bruce Toussaint sur BFMTV, à la proposition de loi ; “Mais je trouve ça absolument scandaleux et totalement irresponsable. Il est incontestable. Le permis à point a sauvé des vies depuis de nombreuses années continue à en sauver aujourd’hui. Les arguments qui sont avancés par Monsieur Zemmour sont complètement hallucinants. Quand on l’entend dire qu’il faut supprimer le permis à point notamment parce que les véhicules sont plus sûrs. Je me demande quel est le rapport ? Il suffit de regarder quels sont les véhicules qui, très souvent commettent des infractions dans ce qui notamment, concerne la vitesse. C’est très souvent des véhicules parfaitement sûrs et le fait d’avoir une culture ça n’empêche pas de développer une vitesse qui est largement supérieur à ce qui est autorisé. Donc le permis à point doit être maintenu. Il n’y a pas la moindre discussion qui doit avoir lieu à ce sujet. 

error: Content is protected !!