Covid-19- la Chine dissimule des informations au monde et devient rasciste envers les noirs

-CONTRIBUTION-

#STOP CHINA
La Chine peut prétendre qu’elle contrôle la situation au point de devenir le pompier du monde. C’est son affaire et tant pis s’il y a des gens pour y croire ! Cependant, les Africains résidant là-bas n’ont pas à en faire les frais dans une totale impunité.

Madyana Dione

On a noté une intensification du comportement raciste en Chine.
En plus des images dégradantes, il semble que « certains murs temporaires ont été construits autour de quartiers majoritairement noirs dans certaines grandes villes chinoises avec quarantaine imposée ».

Des panneaux racistes érigés ;
Des lois locales promulguées dans certaines villes interdisant l’accès à toute personne étrangère aux lieux publics. »

Rappelons (bien que nous ne soyons pas adeptes des schémas simplistes) : la maladie a démarré en Chine.

La Chine a usé de toute son influence sur la scène internationale jusqu’à retarder la déclaration du SARS-CoV-2 pandémie ; de même que la fermeture de frontières. Ce faisant, elle a impulsé la propagation mondiale de la maladie.

La Chine a retouché ses chiffres sur le nombre de décès. Une farce : pas plus de 4000 morts en tout alors qu’en prenant seulement Hubei et Wuhan on pourrait être autour de 200.000 décès.

Aujourd’hui, aucun cas local n’est répertorié en Chine. Une autre farce : même quand la maladie est sous contrôle, il faut quand même des cas locaux.

Finalement, son seul moyen de sauver la face a été d’accuser les étrangers d’emmener avec eux la maladie chez elle. Et dans cette stratégie, les Africains sont une cible facile.

Alors, il nous appartient d’inciter nos gouvernants de rappeler à l’ordre leur homologue chinois. Nous n’accepterons pas que nos sœurs et frères soient les proies faciles du saupoudrage chinois. C’est un simple principe de réalité qui éclate à la figure de la Chine avec une deuxième vague qui a démarré :

« 104 quartiers à Wuhan… déjà remis en quarantaine, à peine 4 jours après la levée des restrictions de la ville. »

« De nombreux… foyers détectés récemment dans la province du Guangdong. »

La Chine peut prétendre qu’elle contrôle la situation au point de devenir le pompier du monde. C’est son affaire et tant pis s’il y a des gens pour y croire !

Cependant, les Africains résidant là-bas n’ont pas à en faire les frais dans une totale impunité.

Que l’on ne s’étonne pas de voir la jeunesse africaine trouver une solution à portée de main si les dirigeants africains tardent à réagir.

Madyana Dione

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!