Une journée de guérilla urbaine dans la capitale Sénégalaise ce lundi 8 février. Les militants et sympathisants du Pastef, -dont le leader est accusé de viol par une jeune femme masseuse dans le salon que le député a avoué fréquenter pour des raisons médicales-, ont assiégé le domicile de leur leader s’érigeant en bouclier pour disent-ils empêcher que la police lui mette la main dessus.

Un véhicule de police devant la maison du député Ousmane Sonko

Pour rappel, le député Ousmane Sonko était convoqué par la gendarmerie mais il a invoqué son immunité parlementaire et a alors refusé d´aller répondre.

Ousmane Sonko avait annoncé la couleur hier lors de sa sortie retransmise par quasiment toutes les chaînes d´informations en ligne.

Son appel n´étant pas tombé dans l´oreille d´un sourd, les pastefiens affrontent les forces de l´ordre depuis ce matin dans le quartier résidentiel Keur Gorgui.

By Rokia Pédro

Sans prétention aucune, j'ai toujours adoré faire part de mes coups de gueule, coup de cœur, de mes analyses, de mes mécontentements, de mes peurs ou craintes et de mes opinions aux autres. En tant que journaliste, blogueuse et activiste, comment ne plus m'impliquer dans ce qu'il se passe dans mon pays ? Alors, pour paraphraser Marguerite Duras: "Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit". A un moment donné, se taire c'est tout simplement être complice. Or, ma plume s'avère mon arme, avec elle j'espère donc, jouer ma partition dans cette vaste opération entreprise par tous les patriotes de mon si cher Sénégal, pour l'extirper de mains de ces politicards qui ne font que servir leurs propres intérêts. Sur Last Leaks, la parole est donnée aux experts dans leurs domaines respectifs: politique, économie, géopolitique, santé, sport... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!