Bientot, plus que quelques heures encore pour recupérer quelques habitudes perdues depuis le confinement dans ce contexte de Covid-19. Dès demain mercredi 19 mai, les français pourront aller au restau, au cinéma et profiter de nouvelles libertés accordées par le gouvernement, quelques heures deux précises de liberté…

Terrasses de restaurants fermés

A partir de demain, ça va changer. D’abord ce sera la réouverture des restaurants qui accueilleront à nouveau des clients en terrasse, après près de sept mois de fermeture. Il faudra pour le moment se contenter de pas plus de six personnes à table avec une jauge de 50% de la capacité d’accueil. Pareil pour les restaurants des hôtels qui auront le droit de rouvrir pour les clients y séjournant. Par contre pour les petites terrasses de moins de huit tables, il faudra juste installer une séparation entre les clients.

Ensuite, le couvre-feu fixé à 19 heures depuis le 20 mars dernier, sera décalé à 21 heures. Soit deux heures de liberté de plus en attendant le 9 juin pour passer à 23 heures et le 30 juin, date à laquelle il va carrément sauter.

Aussi, les cinémas vont rouvrir avec 35% de leur capacité et ne dépassant pas huit cent personnes. Les bibliothèques vont pouvoir recevoir 50% de leur capacité. Dans les musées, il faudra respecter la règle des 8 mètres carrés par personne. Et, les festivals en plein air sont autorisés dans la limite de 1000 personnes.

C’est aussi la reprise des commerces dits non essentiels avec la même règle des huit mètres carrés par personnes. Les gymnases et piscines rouvrent aussi pour les sports sans contact avec une jauge de 50%.

Egalement c’est le retour des visites dans les EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), des USLD (unités de soin de longue durée). Les lieux de culte quant à eux sont autorisés à accueillir jusqu’à un tiers de leur capacité.

By Rokia Pédro

Sans prétention aucune, j'ai toujours adoré faire part de mes coups de gueule, coup de cœur, de mes analyses, de mes mécontentements, de mes peurs ou craintes et de mes opinions aux autres. En tant que journaliste, blogueuse et activiste, comment ne plus m'impliquer dans ce qu'il se passe dans mon pays ? Alors, pour paraphraser Marguerite Duras: "Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit". A un moment donné, se taire c'est tout simplement être complice. Or, ma plume s'avère mon arme, avec elle j'espère donc, jouer ma partition dans cette vaste opération entreprise par tous les patriotes de mon si cher Sénégal, pour l'extirper de mains de ces politicards qui ne font que servir leurs propres intérêts. Sur Last Leaks, la parole est donnée aux experts dans leurs domaines respectifs: politique, économie, géopolitique, santé, sport... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!