Après son discours de fin d’année hier 31 décembre à 20 heures, suivi d’une conférence presse, Macky Sall est tancé sur la toile par de nombreux activistes qui estiment qu’il n’a pas dit la vérité sur les raisons véritables de la hausse du prix de l’électricité. Cheikh Sadbou Kébé, un activiste Sénégalais vivant au USA réagit à la communication du président sénégalais. « On ne ment pas à son peuple on lui doit la vérité et être transparent avec lui »… 

Last Leaks

Voici ce qu’il dit à Macky Sall:

« Monsieur le president j ai écouté votre discours, je veux dire je l’ai lu, parce que je ne vous écoute plus depuis le 12 avril 2012, quand vous avez alors redonné à la France nos bases militaires.
Je vous cite: “En outre le gouvernent est entrain de mettre en place une stratégie de conversion du gaz en électricité; ce qui nous permettra ,dès le démarrage de notre production de gaz en 2022-2023 d’être à l’abris des fluctuations des prix de l’électricité… »
D’abord, monsieur le président, je vous arrête sur les dates parce que vous savez, et tout le monde sait, que le Sénégal exploite déjà du gaz à Gadiaga avec la FORTESA qui, par ailleurs durant l’année 2017-2018, a exploité plus de 17 647 366 de meter cube de gaz…
Vous avez juste oublié de dire aux sénégalais que vous avez cassé le décret n° 2011-529 du 26 avril 2011 qui disposait en son article 1:  » Ce gaz à la couverture des besoins de la consommation intérieure du pays, et ce gaz devait être exclusivement réservé à la SENELEC et à ses fournisseurs,avec l’arrêté 20 du 11 avril 2013. »
Ce qui fait que la FORTESA ne fournit plus du gaz à la SENELEC mais à la SOCOCIM et au TERANGA GOLD… Alors que la loi prévoit d’affecter par priorité ce gaz à la couverture des besoins de la consommation intérieure du pays.
Ensuite, vous nous dites que la hausse ne concerne pas la classe dite sociale (54% de la population sénégalaise). Monsieur le président, vous voulez nous faire croire que plus de la moitié des clients (611.000 au total) ont au maximum deux lampes et une télévision et ne payent pas plus de 25.000 francs CFA et ce, tous les deux mois?
C’est inexact et malhonnête de votre part. Quand le prix du Kwh passe de 90,47 F à 91,17 F, ça s’appelle comment ? Monsieur le président , pourquoi manquer ainsi de respect aux citoyens alors que la Décision CRSE 2019-48 du 19 Novembre 2019 est claire?
Il est appliqué sur chaque Kwh une taxe de 0,7% dite redevance sur l’electrification rurale. Pourquoi ne pas nous dire que le FMI a demandé l’arrêt de l’hypothétique de cette subvention- compensation?

Monsieur le président, on ne brutalise pas son peuple on doit satisfaire ses revendications. On ne ment pas à son peuple on lui doit la vérité et être transparent avec lui.
On ne méprise pas son peuple on doit l’écouter.

By Rokia Pédro

Sans prétention aucune, j'ai toujours adoré faire part de mes coups de gueule, coup de cœur, de mes analyses, de mes mécontentements, de mes peurs ou craintes et de mes opinions aux autres. En tant que journaliste, blogueuse et activiste, comment ne plus m'impliquer dans ce qu'il se passe dans mon pays ? Alors, pour paraphraser Marguerite Duras: "Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit". A un moment donné, se taire c'est tout simplement être complice. Or, ma plume s'avère mon arme, avec elle j'espère donc, jouer ma partition dans cette vaste opération entreprise par tous les patriotes de mon si cher Sénégal, pour l'extirper de mains de ces politicards qui ne font que servir leurs propres intérêts. Sur Last Leaks, la parole est donnée aux experts dans leurs domaines respectifs: politique, économie, géopolitique, santé, sport... Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!