3 minutes

Hier dans l’après-midi, le journaliste de Dakar Matin Pape Amé Niang a été arrêté par des éléments de la sureté urbaine de Dakar. C’est suite à un live qu’il a fait sur le réseau social Facebook et où, il aurait divulgué des informations estampillées secret-défense. 

Pape Alé Niang était déjà depuis quelques années sous viseur d’hommes politiques de la mouvance présidentiel. Il lui est reproché d’être très critique à l’endroit du pouvoir et une certaine proximité avec l’opposition, notamment le leader du parti Pastef.

A ce propos d’ailleurs, dans l’affaire Sweet Beauty qui oppose Sonko à la dame Adji Sarr, Pape Alé a révélé de nombreuses informations de ce dossier dans le but de faire la lumière sur le sujet.

Auparavant, il a publié en 2020, un livre intitulé « Scandale au cœur de la république, le dossier du COUD » aux Editions Les Fauves. l’ouvrage a connu un franc succès puisque révélant encore des pratiques tordues et de la corruption de responsables politiques sénégalais proches du pouvoir.

Pape Alé Niang, faut-il le rappeler, est titulaire d’une maîtrise en sociologie à l’UCAD de Dakar et aussi diplômé de l’Institut supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication (ISSIC). Après un passage remarqué à la 2STV, première chaîne de télévision privée au Sénégal, il sera après quelques autres expériences dans d’autres médias, directeur de publication du site Dakar Matin.

Pape Alé Niang est connu pour son engagement sans limite dans les causes qu’il défend, pour sa virulence contre les manœuvres anti démocratique des hommes au pouvoir.

Son arrestation  est considérée comme arbitraire dans les réseaux sociaux et a fait écho retentissant au-delà des frontières du Sénégal. Reporters sans frontière a été saisi.

Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *